•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Logement : l’environnement ne doit pas être ignoré, selon des experts

Des grues sur un chantier de construction de la rue Dundas, à Toronto.

L'étalement urbain peut être problématique pour l'environnement. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Pascale Bréniel

Radio-Canada

Le gouvernement Ford veut aider les municipalités à construire plus de logements plus rapidement. Il s’agit de la solution du gouvernement provincial afin de contrer la crise du logement. Or, construire trop rapidement pourrait avoir des répercussions néfastes sur l'environnement, selon certains experts.

Ceux-ci suggèrent que la manière de construire ces logements ainsi que l’endroit où ils seront construits doivent être pris en compte.

Il pourrait vraiment y avoir un impact environnemental si on procède trop rapidement, selon Julius Lindsay, directeur pour les communautés durables à la Fondation David Suzuki.

Il explique qu'un nouveau projet de construction doit considérer les émissions de gaz à effet de serre produites par l'édifice.

De son côté, l'avocat en environnement Phil Pothen croit qu'augmenter la densité de population dans certains quartiers des grandes villes pourrait être une solution.

Le portrait de Phil Pothen.

Phil Pothen, du Ontario Environment Program.

Photo : Radio-Canada

Si nous construisons de la bonne manière, dans des quartiers qui existent déjà, [...] il pourrait y avoir un effet bénéfique sur l’environnement, selon lui.

Il ajoute qu’augmenter la densité des grandes villes a un impact environnemental moindre que promouvoir l’étalement urbain. De plus, augmenter cette densité à proximité des stations de transport en commun permet de multiplier les bienfaits, dit-il.

La vérité, malheureusement, c’est que nous avons commis une grave erreur dans les 50 ou 60 dernières années en construisant des maisons dans des quartiers qui ont une densité trop faible.

M. Lindsay partage cet avis. Il ajoute que les nouveaux immeubles eux-mêmes doivent être construits avec l’environnement en tête. Il affirme qu’ils doivent être durables et construits avec des matériaux et des systèmes de chauffage qui n'augmentent pas davantage leur empreinte carbone.

Avec les informations d'Anne-Marie Trickey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !