•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un week-end de manifestations antimesures sanitaires à Whitehorse

Une dizaine de manifestants sont au bord d'une route pour dénoncer les mesures de santé publiques lors d'un rassemblement à Whitehorse.

Des automobilistes klaxonnaient ou secouaient la tête pendant que les manifestants exprimaient leur mécontentement au parc Shipyards.

Photo : Radio-Canada / Sissi De Flaviis

Radio-Canada

Plus d’une centaine de personnes ont participé à deux manifestations distinctes à Whitehorse ce week-end afin de dénoncer les mesures de santé publique destinées à réduire la propagation de la COVID-19.

Il nous faut des médicaments, des compagnies pharmaceutiques, mais aussi des gens qui disent qu’il est temps reprendre le contrôle de sa propre santé , explique un porte-parole du groupe Yukon Rise Up qui a organisé le rassemblement avec le Yukon Freedom Party, un nouveau parti politique.

D’après le porte-parole, Bruce Pedersen, des manifestations semblables ont eu lieu en ville depuis l’été 2021, mais celles de ce week-end ont attiré davantage de personnes.

Elles font partie de l'évènement baptisé Rassemblement mondial pour la liberté qui a vu des manifestations semblables organisées dans d’autres villes, dont Toronto et Yellowknife.

Samedi, les manifestants de Whitehorse se sont réunis au parc Shipyards en brandissant le drapeau canadien et des pancartes alors que des automobilistes klaxonnaient ou secouaient leurs têtes.

Nous voulons que les gens puissent choisir de porter ou non un masque , explique M. Pedersen. Il souhaite aussi que le gouvernement traite la pandémie de la même façon que la grippe.

Dimanche, la manifestation s’est constituée en convoi de centaines de véhicules qui ont circulé dans le centre-ville de Whitehorse. Elle était en réponse à la nouvelle mesure d’Ottawa qui oblige les camionneurs à se faire vacciner s’ils veulent revenir au Canada sans devoir s’isoler.

Ces mouvements protestataires interviennent alors que le Yukon enregistre un nombre record de cas de COVID-19. Vendredi, le territoire a enregistré son 16e décès depuis le début de la pandémie.

D'après les informations de Sissi De Flaviis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !