•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois organismes de Regina agissent pour contrer l’insécurité alimentaire

Alicia Morrow porte un masque et est interviewée dans les locaux de l'organisme.

Alicia Morrow est la fondatrice de l'organisme The Comeback Society à Saskatoon.

Photo : Radio-Canada / Landon Jorgenson

Radio-Canada

Il faut parfois unir ses efforts pour contrer l'insécurité alimentaire et venir en aide aux sans-abri. C’est l’expérience que vivent trois organismes Regina, the Comeback Society, Cathedral Community Fridge et l’Équipe de soutien communautaire du centre-ville.

L'insécurité alimentaire ne disparaît pas parce qu'il fait froid, affirme Alicia Morrow, une des fondatrices de la Comeback Society, organisme mis sur pied à Regina en 2018.

À travers cet organisme, elle tente d'aider les sans-abri en leur fournissant de la nourriture et des vêtements.

Elle n’y arriverait pas, dit-elle, sans la collaboration de Cathedral Community Fridge, qui dispose de trois frigos communautaires répartis à travers la ville.

L’organisatrice de Cathedral Community Fridge, Brianna Kroeker, compte pour sa part sur l’appui de la collectivité pour alimenter les frigos en nourriture la fin de semaine.

Avec un frigo communautaire ouvert sept jours sur sept, dit-elle, nous avons besoin que les gens se rassemblent, soient solidaires, étant donné que les ressources habituelles ne sont pas disponibles le week-end. C'est donc à tous, en tant qu'individus, de s'aider mutuellement et de répondre à ces besoins, pour que nos communautés soient plus fortes.

De son côté, Alicia Morrow rappelle que plusieurs travailleurs sociaux constatent une augmentation du nombre de sans-abri à Regina depuis l’entrée en vigueur du Programme saskatchewanais de soutien du revenu. Avec ce nouveau programme, la province a changé les modalités de son aide aux personnes démunies.

Pour la superviseure de l’Équipe de soutien communautaire du centre-ville de Regina, Alyssa Marinos, le système n’est pas conçu pour faciliter l’accès aux services pour les sans-abri. Si la communauté ne s’y met pas, ces derniers ne sont simplement pas pris en compte.

Nous passons des journées entières avec ces personnes à passer des appels téléphoniques, à fixer des rendez-vous, à remplir de la paperasse, explique Alyssa Marinos. Ce travail de gestion de cas, dit-elle, ne relève pas vraiment de son organisme.

Pour répondre à cette augmentation de la pauvreté, Alicia Morrow a eu l'idée de lancer l’initiative du Soup Bowl Sunday au centre-ville. Cette soupe populaire a lieu tous les dimanches de 16 h 30 à 17 h 30.

Ce projet a pu voir le jour avec l'aide de la communauté et des associations partenaires, dit-elle.

Pour Alicia Morrow, la mise en commun des organismes communautaires est une force non négligeable.

Ce n’est pas que nous devons être des amis, c’est que nous sommes une famille, dit-elle. Nous travaillons tous vers un même but. Le fait que nous provenons d’organismes différents ne nous empêche pas de vouloir le même résultat, c’est pour ça que nos relations sont si bonnes.

Avec les informations de Sasha Teman

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !