•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie d’ambulanciers : un jeune garçon se rend à l’hôpital en camion de pompiers

Au bout de 45 minutes, l'enfant de 10 ans, habitant à Airdrie et souffrant d'une jambe cassée, n'avait toujours pas été pris en charge.

Braden Lousier-Hicks sur un lit d'hôpital avec un pompier à côté.

Braeden Lousier-Hicks s’est rendu à l’hôpital en camion de pompiers après s’être cassé une jambe dans la journée de jeudi.

Photo : Lia Lousier

Radio-Canada

En plus de la pression causée par le variant Omicron, les services d'ambulances (EMS) de l'Alberta font toujours face à une pénurie chronique d'ambulanciers. La situation entraîne parfois certaines complications et des temps d’attente plus élevés pour des citoyens.

Une famille de la ville d’Airdrie, au nord de Calgary, l’a appris à ses dépens lorsque 45 minutes après son appel elle n'avait toujours pas été prise en charge.

Jeudi, Lia Lousier, la mère de Braeden Lousier-Hicks, un jeune de 10 ans qui souffre d’une maladie génétique rare qui rend ses os fragiles, a appelé EMS après que son fils se soit cassé la jambe. 

Ils m’ont dit qu’il n’y avait tout simplement pas d’ambulances de disponible, a-t-elle expliqué. C’est finalement un camion de pompiers qui a transporté son enfant jusqu’à l'hôpital.

J’ai mon enfant qui me supplie de l’aider et qui me dit : "Ça fait mal, ça fait mal, qu’est-ce que je fais?". J’ai dû dire à mon fils que je ne pouvais pas l’aider, personne ne peut venir pour l’instant, a précisé Lia Lousier.

Pour la mère de Braeden Lousier-Hicks, ce n’est toutefois pas la faute de Services de santé Alberta (AHS) ou des ambulanciers.

C’est le manque de soutien de notre gouvernement. J’ai dit au répartiteur que la personne à qui j'aimerais parler c’est Jason Kenney [...] AHS tente de faire du mieux qu’ils peuvent, a-t-elle dit.

Elle espère que d’autres familles n’auront pas à vivre la même situation qu’elle. J'ai un enfant fragile et complexe sur le plan médical. Je ne suis pas la seule à Airdrie à avoir un enfant fragile et complexe sur le plan médical. Nous sommes nombreux.

« Chacun d'entre nous peut avoir une urgence médicale avec son enfant, avec n'importe lequel de ses enfants en réalité. Mais cela touche un peu plus la maison lorsque vous avez un enfant qui est médicalement instable. »

— Une citation de  Lia Lousier, mère de Braeden Lousier-Hicks

Par courriel, un porte-parole d'AHS a affirmé que l’incident s’est produit pendant une période de demande et d’appels au 911 sans précédent. Services de santé Alberta planifie de faire une mise à jour la semaine prochaine pour informer le public des mesures prises pour soutenir EMS.

Une situation aggravée par la pandémie

Le président du Syndicat des sciences de la santé de l’Alberta, Mike Parker, a affirmé la semaine passée que la pénurie d’ambulanciers a été aggravée par le nombre élevé d’employés malades ou isolés en raison de la COVID-19.

« L'ensemble du système est soumis à une pression immense. C'est un indicateur clé de la gravité de la situation. »

— Une citation de  Mike Parker, président du Syndicat des sciences de la santé de l’Alberta

Le porte-parole d'AHS a indiqué que le système d'ambulances EMS ressent présentement la pression du variant Omicron.

Pour s'assurer que les patients critiques continuent à recevoir des soins immédiats, AHS et EMS ont activement réaffecté des superviseurs aux rôles de première ligne et de premier répondant et a consolidé l'obligation de soins pour les patients en attente de transfert au service des urgences, est-il écrit dans le courriel.

Il est précisé qu'EMS a également interrompu les transferts non urgents entre établissements et a plutôt utilisé ces ambulances pour répondre aux appels au 911.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !