•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un tournoi de pêche virtuel au profit du Téléthon de la Ressource

Une personne tient un poisson sur un lac en hiver avec deux enfants.

Des participants au tournoi de pêche virtuel au Domaine du Lac Parent

Photo : Facebook/Domaine du Lac Parent

Radio-Canada

Un tournoi de pêche virtuel au profit du Téléthon de la Ressource se déroule cette fin de semaine au Domaine du Lac Parent, près de Senneterre.

L’objectif de l’événement est d’amasser des dons afin de soutenir l’organisme qui vient en aide aux personnes handicapées.

Les gens de partout en Abitibi-Témiscamingue et de l’extérieur de la région sont invités à envoyer une photo de leur prise du jour, peu importe le lac sur lequel ils ont pêché.

Pierre Tremblay, qui a instigué l’événement en collaboration avec le Domaine du Lac Parent, souligne que tous les dons sont les bienvenus.

C’est par tirage au sort. Il n’y a pas de catégorie pour le plus grand ou le plus gros poisson, on y va vraiment avec des cadeaux de participation. Si on fait un don de 15 $ ou plus, on participe au tirage, mais on reçoit aussi des dons de 5 et 10 $, explique-t-il.

M. Tremblay affirme que la formule virtuelle du tournoi de pêche a notamment pour objectif de rejoindre un plus grand nombre de potentiels donateurs.

Que vous soyez à New York aujourd’hui et que vous décidiez de faire un don, vous participez au tirage. Vous êtes en Gaspésie et vous pêchez en plein milieu du fleuve, vous pouvez vous inscrire jusqu’à la fin de la journée. Ce n’est pas local, c’est justement pour faire la promotion de la cause à l’extérieur de Senneterre et aller chercher d’autre financement qui vient de l’extérieur de l’Abitibi-Témiscamingue, dit-il.

Les gens peuvent participer au tirage en faisant un don individuel de 15 $ ou de 40 $ par cabane.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !