•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture imminente du YMCA-YWCA de la famille Ruddy, à Orléans

Des personnes entrent dans une clinique de vaccination contre la COVID-19.

Le bâtiment a été vendu, mais la clinique de vaccination gérée par la Ville continuera de fonctionner.

Photo : Jean Delisle

Radio-Canada

L’édifice de l’est d’Ottawa qui abrite le YMCA-YWCA de la famille Ruddy, à Orléans, mieux connu sous le nom de Y d'Orléans, a été vendu. L'établissement fermera ses portes.

Deux conseillers municipaux, Laura Dudas, d’Innes, et Matthew Luloff, d’Orléans, ont tous deux partagé sur les médias sociaux une lettre signée par le président et chef de la direction, Bob Gallagher.

Dans cette lettre, il explique que la pandémie de COVID-19 a eu raison de l’organisation.

Comme vous le savez, la pandémie a été un défi pour de nombreuses organisations. Bien que la fermeture de cette installation communautaire soit difficile, elle nous a donné l'occasion de reconsidérer et de nous recentrer sur les programmes et les services que nous fournissons à travers notre communauté.

Il poursuit en écrivant que la voie que suivra notre Y nous permettra d'offrir davantage de services d'emploi, de programmes pour les nouveaux arrivants, de logements, de garderies, de camps, ainsi que de programmes de santé, de conditionnement physique et de programmes aquatiques dans nos autres sites de la région de la capitale nationale.

Attristée et déçue

Les services de garde d'enfants de l'agence et la clinique de vaccination gérée par la Ville se poursuivront à l'emplacement du boulevard Centrum, indique la lettre.

Elle ne donnait pas de date de fermeture. CBC a contacté le YMCA-YWCA samedi, mais n'a pas obtenu de réponse.

En entrevue, la conseillère Laura Dudas a avoué avoir été extrêmement attristée et déçue lorsqu’elle a eu vent de la nouvelle.

C'est un centre de loisirs très populaire dans l'est de la ville. Ma propre famille l'utilise fréquemment, et sa fermeture signifiera un vide dans les services de loisirs pour notre communauté croissante.

Sur Facebook, son homologue Matthew Luloff a lui aussi partagé son énorme tristesse. Il a mentionné avoir grandi en jouant au basketball et en s’entraînant à cet endroit.

Laura Dudas a déclaré que l'établissement offrait des possibilités de remise en forme abordables pour les personnes vivant dans la région.

Elle a dit qu'elle ne savait pas qui était le nouveau propriétaire, ni s'il prévoyait d'utiliser le bâtiment comme une installation de loisirs privée, mais qu'elle essaierait de se renseigner : Je chercherai à travailler avec mes collègues de l'est de la ville et le personnel municipal pour voir ce que la ville peut faire pour combler le vide que laissera cette installation après sa fermeture.

Avec les informations de Natalia Goodwin, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !