•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

244 patients sont hospitalisés en Saskatchewan, soit 29 de plus que vendredi

Sept médecins entourent un patient dans une chambre d'hôpital.

Au cours des dernières 24 heures, 29 patients de plus ont été hospitalisés en Saskatchewan, selon la mise à jour de la province.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

La Saskatchewan indique que 244 patients sont maintenant hospitalisés. C'est 29 personnes de plus que la veille.

Parmi eux, 26 sont aux soins intensifs, ce qui représente une augmentation de 3 patients comparativement aux chiffres de vendredi.

Par ailleurs, la province signale trois décès supplémentaires dans sa mise à jour pour atteindre un total de 972 personnes mortes de la maladie.

Selon les autorités sanitaires, 1483 cas de COVID-19 détectés par un test PCR s'ajoute au bilan provincial qui est maintenant de 107 842 cas depuis le début de la pandémie.

Samedi, 12 617 cas sont toujours actifs dans la province.

La Saskatchewan affirme avoir réalisé 6696 nouveaux tests de dépistage PCR au cours des dernières 24 heures, ce qui porte à 1 408 037 le nombre total de tests réalisés dans la province depuis le début de la pandémie.

Vaccination

Samedi, la province a indiqué que 2123 nouvelles doses de vaccin ont été administrées aux personnes admissibles.

Depuis le début de la campagne de vaccination, 1 840 097 doses ont été administrées.

Actuellement, 882 750 Saskatchewanais ont reçu leurs deux doses.

En date du 15 janvier, la Saskatchewan compte 1155 cas d’effets secondaires indésirables après l'administration d’un vaccin contre la COVID-19, soit 0,052 % des doses distribuées.

Les éruptions cutanées, l’érythème au point d’injection et la paresthésie, le sentiment de chatouillement ou de picotement près du lieu d’injection, sont les effets secondaires les plus fréquents en Saskatchewan.

La province signale également 90 cas d’effets secondaires graves, ce qui représente 0,004 % des doses administrées dans la province. Il s'agit de situations qui peuvent entraîner la mort, mettre la vie d’une personne en danger, nécessiter une hospitalisation ou encore mener une incapacité ou un handicap.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !