•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Récupération de bouteilles à la Distillerie du Fjord

La Distillerie du Fjord.

La Distillerie du Fjord est située à Saint-David-de-Falardeau.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

La Distillerie du Fjord se tourne vers le recyclage de ses bouteilles en verre. Ce projet pilote vise à réduire l’empreinte environnementale de l’entreprise de Saint-David-de-Falardeau et à régler des problèmes d’approvisionnement.

Depuis un mois, les clients sont invités à rapporter leurs bouteilles vides à la distillerie. La réponse a été instantanée; en quelques semaines, une centaine de bouteilles ont déjà été récupérées.

On ne pensait pas que les gens allaient autant embarquer. Les gens gardaient leurs bouteilles. Il y a quelqu'un qui est arrivé avec 12 bouteilles dernièrement et on était super étonné , raconte la chargée de projet Frédérique Folly.

Au départ, le projet visait uniquement les employés de l'entreprise. Avant de l'étendre au public, le fabricant a dû vérifier que sa méthode respectait les normes de salubrité de la Régie des alcools, des courses et des jeux.

Au lieu de jeter, on récupère et on va remettre en circulation , fait valoir la responsable du projet pilote, Lily Tremblay.

La Distillerie du Fjord.

La Distillerie du Fjord est située à Saint-David-de-Falardeau.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Elle désinfecte et nettoie elle-même toutes les bouteilles qui sont rapportées. Le processus en quatre étapes permet non seulement à la distillerie de poser un geste écologique, mais aussi de s'assurer qu'elle aura suffisamment de bouteilles pour mettre en marché ses produits.

Les problèmes d'approvisionnement, ce n'est pas nouveau pour nous. On a déjà eu à faire face à ce problème-là en 2021. On savait que ça allait aussi arriver en 2022 puis on a des solutions pour ces problèmes-là, mais c'est sûr que le projet de récupération de bouteilles, pour nous, ça faisait juste beaucoup de sens pour pallier ce manque de bouteilles , indique Frédérique Folly.

L’entreprise aimerait éventuellement automatiser le processus de désinfection.

Elle n’écarte pas l'idée d'ajouter des points de collecte un peu partout dans la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !