•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3e dose et passeport vaccinal : le milieu communautaire réclame une directive claire

Un code QR sur un téléphone intelligent.

Le milieu communautaire se demande quelles seront les directives relativement à la mise à jour du code QR avec la 3e dose de vaccin contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Jef Fortier

Radio-Canada

Aura-t-on besoin ou non d'une preuve vaccinale après la troisième dose de vaccin contre la COVID-19? Un organisme communautaire de Shawinigan doit constamment rassurer sa clientèle, des gens plus vulnérables qui s'inquiètent que leur code QR ne soit plus à jour.

Ce serait important que le gouvernement considère que de prendre des mesures à la dernière minute, ça a des impacts, soutient le directeur général du Centre d'action bénévole Trait d'Union à Shawinigan, Mathieu Gélinas.

Il anticipe déjà la charge de travail qui incombera à son personnel avec l'impression des codes QR.

On est très centrés sur la situation dans les hôpitaux, le nombre de lits... mais il y a des impacts au niveau de l'anxiété de la population, au niveau des enjeux de la santé mentale, énumère-t-il. Juste un petit enjeu de passeport vaccinal, ça a des répercussions chez nos aînés puis nous on voudrait se prendre d'avance pour régler ces problèmes-là.

« Soit dit en passant, ce sont des petits problèmes techniques, mais ce n'est pas normal que ça fait déjà trois mois que j'attends des réponses. »

— Une citation de  Mathieu Gélinas, directeur général du Centre d'action bénévole Trait d'union

Mathieu Gélinas, directeur général du Centre d'action bénévole Trait d'union.

Mathieu Gélinas, directeur général du Centre d'action bénévole Trait d'union.

Photo : Radio-Canada / Jef Fortier

Le Centre d'action bénévole avait été grandement sollicité pour ce type de services lorsque le passeport vaccinal est entré en vigueur l'automne dernier.

Mathieu Gélinas dénonce l'imprécision du gouvernement et demande depuis plusieurs semaines à ce qu'une décision soit prise pour aider le milieu communautaire à se préparer.

COMSEP prend les devants

À Trois-Rivières, l'organisme COMSEP a déjà commencé l'impression des nouveaux codes QR pour ceux qui ont reçu leur 3e dose de vaccin, au cas où une mise à jour du passeport vaccinal serait imposée.

Or, cette tâche, tout comme le soutien à la prise de rendez-vous pour la vaccination, prend beaucoup de temps, constate la coordinatrice générale de COMSEP à Trois-Rivières, Sylvie Tardif.

Le Centre a donc pris la décision de diminuer son offre de services.

On a réduit le nombre de présences pour tous nos services, soient l'alphabétisation, la francisation et l'intégration à l'emploi, pour pouvoir accompagner encore plus les gens dans leur prise de rendez-vous pour la vaccination et dans l'impression de leur passeport vaccinal, précise-t-elle.

Sylvie Tardif espère que la réduction des services offerts ne perdurera pas au-delà du mois de février.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !