•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les services de santé de proximité, une priorité pour la MRC d’Abitibi-Ouest en 2022

L'hôpital de La Sarre.

L'hôpital de La Sarre, dans la MRC d'Abitibi-Ouest

Photo : Radio-Canada / Andrei Audet

Radio-Canada

En Abitibi-Ouest, il manquerait environ 60 infirmières pour combler les besoins en matière de soins de santé.

Le préfet Jaclin Bégin croit que grâce au projet La Grande Séduction du comité Veille citoyenne Abitibi-Ouest, il sera possible de recruter du personnel.

Créé à la fin de l'année dernière en collaboration avec le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS AT), ce comité mise sur les avantages inhérents au fait d'occuper un emploi dans un des établissements de santé de l'Abitibi-Ouest.

Jaclin Bégin parle aussi du recrutement d'infirmières, notamment à l'étranger, et de la formation offerte au cégep.

On sait qu'on va avoir 24 infirmières à la fin du printemps en immigration, puis on devrait en avoir à peu près 16 à l'automne : ça va faire un bon début. Si on peut lancer une cohorte, je pense qu'on serait capables d'avoir de bons soins chez nous, explique le préfet.

Jaclin Bégin, préfet de la MRC d'Abitibi-Ouest, parle au micro.

Au lutrin, Jaclin Bégin, préfet de la MRC d'Abitibi-Ouest

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Aussi maire de Sainte-Germaine-Boulé, Jaclin Bégin entame son cinquième mandat à la tête de la MRC d’Abitibi-Ouest.

Il a été réélu comme préfet lors de la séance ordinaire du conseil de la MRC mercredi dernier.

Le premier responsable de la MRC rappelle qu'il a plusieurs dossiers sur la table pour 2022.

En plus du dossier des soins de santé de proximité, il y a aussi la question de l'accès à Internet haute vitesse et celle de la gestion des matières résiduelles.

La mairesse de Macamic, Lina Lafrenière, a été élue préfète suppléante pour les deux prochaines années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !