•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse marquée de l’évaluation foncière en Nouvelle-Écosse

La ville de Lunenburg, en Nouvelle-Écosse, en plein été.

Le montant des évaluations résidentielles a augmenté de 18,8 % dans la ville de Lunenburg.

Photo : (Emma Davie/CBC)

Radio-Canada

Les évaluations des propriétés résidentielles ont considérablement augmenté en Nouvelle-Écosse. Les municipalités où le marché immobilier est en plein essor enregistrent les plus importantes hausses.

Nous n’avions pas vu un aussi grand bond depuis longtemps, affirme le directeur par intérim de la société d’évaluation foncière Property Valuation Services Corporation.

Dans l’ensemble, les propriétaires de la province verront une augmentation de 10,8 % sur leur avis de cotisation. Cette hausse se chiffre à 99,6 milliards de dollars.

À Halifax, une augmentation de 13,4 % est recensée.

Lunenburg, une ville en plein essor économique à 66 km d’Halifax, enregistre de son côté une augmentation de 18,8 %. Il est clair que ces données indiquent un fort intérêt pour le logement à Lunenburg, affirme le maire, Matt Risser.

Une augmentation de 20,6 % est également en cours à Mahone Bay, mais elle est pour sa part majoritairement liée à la construction récente d’un foyer de soins.

Les autres endroits avec des hausses de plus de 11 % sont : Lockeport (15,94 %), Stewiacke (13,29 %), Annapolis Royal (13,03 %), Kentville (12,08 %), Wolfville (11,79 %), la municipalité du district de East Hants (11,2 %) et Berwick (11,15 %).

Une tendance à la hausse

Les experts s’attendent à ce que la tendance à la hausse des évaluations résidentielles se poursuive en Nouvelle-Écosse.

Bien que la province fixe un plafond des taxes qui peuvent être imposées par les municipalités, celui-ci est levé lorsqu’une maison est vendue ou lorsque des rénovations importantes y sont effectuées. Le plafond ne s’applique pas non plus aux nouvelles constructions.

La conseillère municipale de Cole Harbour, Trish Purdy, indique que plusieurs citoyens voient ces augmentations d’un mauvais œil. Ça fait peur, dit-elle.

Vue d'immeubles en construction à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Une augmentation moyenne de 13,4 % de l’évaluation des propriétés résidentielles est recensée à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Photo : (Robert Short/CBC)

Cette dernière ajoute que les propriétaires néo-écossais auront jusqu’au 10 février pour faire appel de leur évaluation foncière résidentielle.

Parallèlement, les évaluations des propriétés commerciales demeurent stables. Seule une faible augmentation de 1,3 % totalisant 25,1 milliards a été enregistrée.

Selon Lloyd MacLeod, les répercussions de la COVID-19 ainsi que la recrudescence de magasinage en ligne ces dernières années expliquent ces chiffres.

Avec les informations de Pam Berman de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !