•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un studio de cinéma sera construit dans l’espace

La Station spatiale internationale en orbite autour de la Terre.

Space Entertainment Enterprise prévoit construire un studio de cinéma à l’intérieur d’un module qui sera rattaché à la Station spatiale internationale (photo).

Photo : Getty Images / NASA

Radio-Canada

La course à l’espace dans laquelle se sont engagés Russes et Américains il y a de cela 65 ans a pris une tournure cinématographique au cours des derniers mois.

La Russie, qui a divulgué en septembre 2020 qu'elle participait à la production d'un film tourné dans l'espace – intitulé Vyzov (Le défi) –, ambitionne en effet de devancer les États-Unis sur un de leurs terrains de prédilection.

Quatre mois plus tôt, Hollywood avait annoncé vouloir tourner un premier long métrage de fiction en orbite et en apesanteur, avec Tom Cruise dans le rôle principal.

Le film devrait être réalisé par Doug Liman, qui a déjà dirigé la mégavedette dans Un jour sans lendemain (Edge of Tomorrow) et Fabriqué en Amérique (American Made).

Une femme portant un costume d'astronaute s'entraîne en apesanteur dans un module.

L'actrice russe Yulia Peresild va tenir le rôle principal dans «Vyzov».

Photo : Reuters / ANDREY SHELEPIN/GCTC/ROSCOSMOS

Parmi les producteurs de Vyzov, on trouve Dmitri Rogozine, patron de l'agence spatiale Roscosmos et ancien vice-premier ministre célèbre pour ses sorties anti-occidentales.

Selon lui, Cruise et Liman s'étaient adressés à Roscosmos début 2020 pour tourner leur film, mais des forces politiques auraient fait pression sur eux pour qu'ils renoncent à travailler avec l'agence spatiale russe.

SpaceX et la NASA impliquées

Le film américain, qui n’a pas encore de titre, mais dont au moins une première version du scénario a été écrite, est notamment lié à SpaceX – l’entreprise astronautique fondée par Elon Musk – et à la NASA.

Mercredi, Variety a rapporté qu’une autre société spécialisée dans l’exploration spatiale, Space Entertainment Enterprise (SEE), va coproduire le film de Tom Cruise, dont on ignore encore la teneur de l’intrigue.

D’ici décembre 2024, SEE prévoit construire un studio de cinéma et une salle omnisports à l’intérieur d’un module qui sera rattaché à la Station spatiale internationale.

Une femme et trois hommes posent bras dessus, bras dessous sur le tapis rouge lors d'une première de film.

Doug Liman, Emily Blunt et Tom Cruise lors de la première new-yorkaise du film «Un jour sans lendemain», en mai 2014

Photo : Getty Images / Dimitrios Kambouris

Cofondée par les producteurs de cinéma et de télévision britanniques Elena et Dmitry Lesnevsky, SEE représente une occasion extraordinaire pour l'humanité de commencer un nouveau chapitre passionnant dans l'espace, a déclaré le couple dans un communiqué.

Le directeur de l'exploitation de SEE, Richard Johnston, a quant à lui affirmé : De Jules Verne à Star Trek, la science-fiction a inspiré des millions de personnes autour du monde à rêver au potentiel que nous réserve le futur.

La création d'un lieu de divertissement nouvelle génération dans l'espace ouvre d'innombrables portes pour créer de nouveaux contenus formidables, et faire de ces rêves une réalité, a-t-il ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !