•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des barils pour des feux plus sécuritaires dans les camps de sans-abri à Winnipeg

Des flammes et de la fumée entourent le bâtiment du club de curling près de la berge de la rivière, alors qu'il fait encore nuit.

Le Service des incendies met sur pied un projet pilote pour réduire les risques de feu dans les campements pour sans-abri. (archives)

Photo : Radio-Canada / Nicholas Frew

Radio-Canada

Le Service d’incendie et de soins paramédicaux de Winnipeg enverra 15 barils dans des camps de sans-abri la semaine prochaine, dans le cadre d’un projet pilote destiné à éviter une tragédie comme l’explosion mortelle qui s’est produite dans un camp en février 2021.

Le projet pilote est mené en collaboration avec des organismes comme le Main Street Project, qui distribueront les barils dans les camps.

Le Service a dépensé 1000 $ pour ces 15 barils de métal de 200 litres chacun, au fond desquels des trous ont été percés.

Nous nous rendons compte qu’il y aura des feux pendant les mois d’hiver pour que les gens puissent se réchauffer, et c’est tout à fait compréhensible, a déclaré le chef adjoint de la prévention et de l’éducation au public au Service d’incendie et de soins paramédicaux, Scott Wilkinson.

Nous avons un agent de prévention des incendies qui travaille avec les personnes qui vivent dans les camps pour les conseiller sur la sécurité relative aux feux, mais du personnel ne peut pas être présent en tout temps. Il arrive encore que des feux se répandent dans des abris ou d’autres propriétés, alors ce projet a été pensé pour atténuer les risques, dit-il.

En février 2021, une personne a perdu la vie dans une explosion, dans un camp riverain situé près de l’avenue Higgins et de la rue Annabella. Scott Wilkinson espère que les barils pourront aider à prévenir de telles tragédies.

Dans un courriel aux employés de la Ville, le directeur général Mike Jack écrit que les barils représentent une option sécuritaire pour les camps, parce que le feu est en plein air, qu'il est contenu et qu’il y a moins d’émissions et de flammèches.

Des règlements ont été revus pour permettre, temporairement, que des feux soient allumés dans ces barils dans les camps, sans que des permis soient nécessaires, à la condition que des normes soient respectées, indique le courriel.

Ainsi, les barils ne peuvent brûler que du bois sec et doivent être placés à une certaine distance de tout abri, sans quoi les pompiers pourront éteindre les feux.

Le Service des incendies a répondu à 181 appels pour des feux dans des campements en 2021, indique Scott Wilkinson.

Dans le cadre du projet pilote, le Service des indendies surveillera les lieux où sont placés les barils et comment ils sont utilisés, pour décider si le projet aura une suite.

Les barils distribués dans les camps seront ramassés au printemps.

Aves les informations de Sam Samson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !