•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean demande un plan d’action à la santé publique

De jeunes joueurs de hockey en action.

Les jeunes joueurs ont hâte de retourner sur la glace.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean demande, comme Hockey Québec, que la santé publique fournisse bientôt un plan d’action avec un échéancier pour la reprise des activités.

Le coordonnateur de l’organisme régional, Pascal Bouchard, affirme que les joueurs sont impatients de savoir à quoi s'en tenir, eux qui n'ont pu pratiquer leur sport favori depuis la période des Fêtes.

Ce qu’on souhaite à l’heure actuelle c’est vraiment d’être partie prenante du plan d’action, d’avoir un échéancier, d’avoir des réponses à donner à nos jeunes, leur dire quand on recommence, quand on va pouvoir s’entraîner en équipe, quand on va pouvoir recommencer à jouer des matchs au courant de l’hiver, a-t-il mentionné en entrevue au Téléjournal Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La même demande avait été portée en matinée par l’organisme provincial, soit Hockey Québec, par le biais d’un communiqué de presse du directeur général, Jocelyn Thibault.

On fait des propositions, on demande des choses, puis c’est silence radio. On n’a rien du tout de la santé publique, a poursuivi Pascal Bouchard.

Il assure que les membres de son organisation sont pleins de bonne volonté.

On est prêt à faire ce qu’on a à faire, à préparer les activités pour les jeunes, les faire jouer. On veut le faire, on est prêt à collaborer avec la santé publique. Qu’ils nous disent ce qu’ils veulent, puis nous on va s’adapter et on va faire jouer nos jeunes, a-t-il énoncé.

Rappelons qu’à compter de lundi, l’Association du hockey mineur de Saguenay orchestrera un retour dans les arénas. Elle a mis en place un plan qui comprend la division des patinoires en quatre zones distinctes pour les entraînements des équipes. Deux joueurs pourront s’entraîner ensemble, pour un total de huit sur la patinoire en même temps.

Depuis vendredi, le patinage libre est permis dans les arénas d’Alma et Saguenay, car c’est considéré comme une activité individuelle, même si plusieurs personnes se trouvent sur la glace en même temps.

Pour le moment dans la région, seuls les Saguenéens de Chicoutimi de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) ont l’autorisation de tenir des entraînements complets et de jouer des matchs. Les propriétaires des équipes de la LHJMQ ont cependant décidé d’attendre le retour d’au moins 50 % de la capacité dans les arénas avant de jouer des matchs.

Avec des informations de Jean-François Coulombe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !