•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élèves de l’École Louise-Arbour dans un bâtiment désuet pour encore quelques années

L'entrée enneigée de l'École Louise-Arbour.

L'École Louise-Arbour est située sur la rue Beech à Ottawa.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À Ottawa, les élèves de l'École Louise Arbour attendent toujours la construction d'un nouvel immeuble, une promesse que le gouvernement a faite il y a déjà 5 ans. Des parents demandent au gouvernement Ford d'enfin débloquer le financement nécessaire pour la nouvelle école.

Depuis cinq ans, Frédérique Chabot, comme d'autres parents francophones du secteur, attend avec impatience la construction d'un nouvel immeuble pour l'École Louise-Arbour.

En attendant, ses deux filles et les 271 élèves de l'école doivent se contenter de locaux prêtés par le Conseil scolaire catholique d'Ottawa Carleton.

L’immeuble est cependant trop petit et désuet, selon elle.

Les classes explosent, indique-t-elle en entrevue. Les profs doivent manger dans leur voiture et le secrétariat est dans le corridor.

« On est dans un état de crise! »

— Une citation de  Frédérique Chabot, parent d'élèves de l’École Louise-Arbour

Dans le bâtiment, on ne retrouve ni gymnase ni bibliothèque. Les élèves de l’École Louise-Arbour doivent marcher jusqu’à l’école voisine pour profiter du gymnase, explique Mme Chabot.

Le bâtiment est loin d’être idéal dans un contexte de pandémie. Ce dernier ne possède pas de système de ventilation mécanique moderne et le taux de CO2 respecte tout juste les normes établies par le ministère.

La présidente du Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario, Jacinthe Marcil, soulève que cela représente un risque pour les élèves, même si ceux-ci sont tenus de porter le masque.

Attendre le financement provincial

Pourtant, tout est en place pour la construction de la nouvelle école, au cœur du Village Gladstone, comme l'indique Mme Marcil.

On a des ententes signées avec la Ville d'Ottawa, il y a des plans qui ont été mis en place pour savoir exactement où l'école serait, explique-t-elle en entrevue. Tout ce qui nous manque, c'est le financement du gouvernement provincial.

Les efforts ne manquent pas pour demander des réponses au gouvernement : des lettres ont été envoyées au ministre de l'Éducation de l'Ontario par des comités de parents, le CEPEO et des députés de l'opposition. Ces lettres sont toutefois restées sans réponse.

C’est inacceptable, franchement. On a besoin d’un gouvernement qui sait que c’est nécessaire de remplacer cette école avec une annonce dès maintenant, a commenté le député d'Ottawa-Centre, Joel Harden.

Même si une annonce avait lieu prochainement, les parents d’élèves auraient encore à attendre plusieurs années, le temps que la construction soit complétée.

Questionné à ce sujet, le cabinet du ministre de l'Éducation l'Ontario a répondu, par courriel, que le gouvernement Ford investira 14 milliards de dollars dans les écoles de la province et que le choix des écoles à construire ou à rénover doit répondre à plusieurs critères, notamment l'urgence du besoin. Le courriel ne fait pas mention de l'École Louise-Arbour.

Avec les informations de Marie-Jeanne Dubreuil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !