•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tuerie de Portapique : un homme plaide coupable d’avoir fourni des munitions au tueur

Les restes d'une voiture calcinée.

Le tireur a incendié plusieurs maisons, dont la sienne à Portapique (archives).

Photo : CBC/Steve Lawrence

La Presse canadienne

L'une des trois personnes accusées d'avoir fourni des munitions à l'auteur de la tuerie qui a fait 22 morts en Nouvelle-Écosse, au printemps 2020, a plaidé coupable d'un chef d'accusation.

Chris Hansen, porte-parole du Service des poursuites pénales de la Nouvelle-Écosse, a déclaré que l'avocat de James Banfield avait plaidé coupable, en cour provinciale à Halifax, d'une accusation de transport non autorisé, en vertu d'un article du Code criminel portant sur les munitions prohibées.

L'accusé, qui est le frère de la conjointe de fait du tueur, Lisa Banfield, devait subir son procès le 24 janvier. Selon le porte-parole de la poursuite, James Banfield devrait connaître sa peine le 1er juin.

Lisa Banfield avait plaidé non coupable, en mai dernier, de deux chefs d'accusation de fourniture illégale de munitions; elle devrait subir son procès en mars. Son beau-frère, Brian Brewster, a plaidé non coupable le 13 avril dernier.

L'auteur de la tuerie a assassiné ses victimes dans plusieurs localités du nord et du centre de la Nouvelle-Écosse, sur deux jours, avant d'être abattu par la police le 19 avril 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !