•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 50 % des adultes ont reçu une dose de rappel dans la région

Gros plan sur une femme qui vaccine un homme.

Plus de la moitié de la population adulte a reçu une dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 dans la région.

Photo : Radio-Canada

Plus de 50 % de la population adulte a reçu une dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 au Saguenay-Lac-Saint-Jean. La vaccination dans les écoles reprendra, quant à elle, en mars.

Cette cible a été atteinte mercredi, a indiqué le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la région, vendredi, par voie de communiqué.

Lundi, 43 % de la population avait reçu une dose de rappel, selon le directeur régional de la campagne de vaccination dans la région, Marc Thibeault. Plus tôt en janvier, le CIUSSSavait augmenté sa cible de vaccination.

De nombreuses plages de rendez-vous sont dès à présent disponibles dans l’ensemble des sites de vaccination afin de permettre à toute la population qui le souhaite de prendre un rendez-vous, précise le CIUSSS.

Les équipes de vaccination travaillent également à rendre davantage de rendez-vous disponibles en soirée, ainsi que les fins de semaine.

La vaccination dans les écoles reprendra en mars

Le CIUSSS indique également que la vaccination dans les écoles pour les enfants de 5 à 11 ans ne reprendra qu’au courant du mois de mars dans la région. Les équipes mobiles seront alors de retour dans l’ensemble des écoles.

La vaccination dans les écoles de la région pour l’administration de la première dose avait pris fin à la mi-décembre. Québec avait ensuite décidé au début janvier de suspendre la vaccination dans les écoles (Nouvelle fenêtre).

Les parents sont invités à se tourner vers les centres de vaccination. Davantage de rendez-vous seront également disponibles pendant la semaine de relâche pour les enfants.

L’utilisation de nos sites fixes de vaccination à haute capacité dans les prochaines semaines permettra de donner la possibilité à un plus grand nombre de personnes de recevoir leur vaccin contre la COVID-19 d’ici la fin février, dans un contexte où la circulation du virus est encore très active dans la région, indique le CIUSSS.

Présentement, 73 % des enfants dans la région ont reçu leur première dose.

Le CIUSSS rappelle qu'un intervalle de huit semaines ou plus est recommandé entre l’administration de la première et de la deuxième dose du vaccin.

Cet intervalle est associé à une réponse immunitaire plus forte et qui devrait durer plus longtemps. Il réduit également le risque de myocardite ou de péricardite chez les personnes de 12 ans et plus. Un intervalle de trois mois est ensuite recommandé entre la deuxième dose et la dose de rappel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !