•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Société canadienne du rachis contre les chirurgies de la colonne vertébrale à Fargo

La devanture de l'hôpital de Fargo.

Le centre médical Sanford de Fargo, dans le Dakota du Nord, est situé à 360 kilomètres au sud de Winnipeg et pourrait accueillir des patients manitobains pour une opération de la colonne vertébrale.

Photo : Sanford Health

Radio-Canada

La Société canadienne du rachis demande au Manitoba de renoncer à son projet d’envoyer des patients pour une chirurgie de la colonne vertébrale à Fargo, dans le Dakota du Nord.

L’organisme, qui représente 192 chirurgiens de la colonne vertébrale, dont 6 au Manitoba, estime que le plan de la province créera plus de problèmes qu’il n’en résoudra.

Le fait d'envoyer des patients aux États-Unis pour une opération de la colonne vertébrale détourne de l’argent dont nous avons cruellement besoin et qui pourrait être utilisé pour améliorer l’accès dans la province , affirment Hamilton Hall, le directeur, et Scott Paquette, le président de l’organisme, dans une lettre datée du 20 janvier.

Mercredi, la ministre de la Santé, Audrey Gordon, a indiqué que Soins communs Manitoba travaille à finaliser une entente avec l'organisme de santé Sanford Health Fargo, pour que 150 à 300 patients puissent obtenir une opération de la colonne vertébrale dans le Dakota du Nord. Cette stratégie doit aider à réduire l’arriéré d'opérations chirurgicales dans la province, précisait-elle.

Le Dr Hall estime que le Manitoba utilise une solution rapide et facile qui réduira de très peu la liste d’attente, qui coûtera plus cher et enlèvera de l’argent à investir ailleurs dans le système de santé pour des améliorations à long terme. Il s’inquiète de la qualité des soins après la chirurgie et du suivi des patients.

Citant des recherches menées par des chirurgiens de la Saskatchewan, le Dr Hall et le Dr Paquette affirment que 1000 opérations pourraient être effectuées au Canada pour le coût de 300 aux États-Unis.

Selon le directeur de la Société canadienne du rachis, le Manitoba, comme d’autres provinces, sous-finance les chirurgies de la colonne vertébrale depuis de nombreuses années. La pandémie n’a fait qu’exacerber l’attente pour ce type de chirurgie.

Le président du groupe de travail chargé de s’attaquer aux arriérés de diagnostics et de chirurgies, le Dr Peter MacDonald, convient que la province doit consacrer plus de ressources à ces interventions. Il rappelle cependant que cela ne se fera pas du jour au lendemain.

En pleine vague Omicron, les ressources humaines ne permettent pas de le faire, mais il sera possible d’opérer des patients à la colonne vertébrale dans la province d’ici trois à six mois , affirme le Dr MacDonald.

Selon le Dr MacDonald, le Dr Hall se trompe sur le coût des interventions chirurgicales dans le Dakota du Nord. Les taux de couverture pour ces procédures sont compétitifs, dit-il.

Ce n’est pas très différent de ce que cela nous coûte ici, souligne-t-il.

Soins communs Manitoba a avancé que les premiers patients pourraient être opérés dans le Dakota du Nord dès la semaine prochaine, mais a corrigé cette information depuis. L'organisme soutient aussi que les soins seront de qualité aux États-Unis.

Ni le Manitoba ni Sanford Health Fargo n’ont déterminé le moment où pourraient commencer ces interventions.

Sanford Health Fargo ne se prépare pas à accepter de nouveaux patients du Manitoba dans l’immédiat, et ne le fera qu’à un moment convenu d’un commun accord, en fonction de la pandémie et de nos capacités, a précisé Brittany Sachdeva, vice-présidente de Sanford Health Fargo.

Avec les informations de Bartley Kives

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !