•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nuit de la lecture sera de retour en virtuel samedi soir

Une femme aux cheveux gris est assise sur un sofa, un livre à la main. Elle porte des lunettes et un chandail brun. Une pile de livres et une lampe se trouvent à l'arrière-plan.

Francine Ruel est co-porte-parole de la Nuit de la lecture avec David Goudreault cette année.

Photo : Nuit de la lecture / UNEQ

Radio-Canada

La deuxième présentation virtuelle de la Nuit de la lecture se déroulera samedi de 18 h à 23 h. En tout, 50 écrivains et écrivaines proposeront gratuitement des lectures de leurs œuvres en direct sur le web.

L’an dernier, la première présentation virtuelle de ce rendez-vous littéraire a réuni plus de 13 000 internautes, signe du regain d’intérêt pour la lecture durant la pandémie.

Le monde s’est arrêté et les gens se sont tournés vers le livre. Et ça, c’est formidable. Il y a eu énormément d’emprunts dans les bibliothèques, énormément d’achats en ligne et dans les librairies. On dirait que les gens se sont réapproprié la littérature québécoise, fait observer l’actrice et écrivaine Francine Ruel, porte-parole de la Nuit de la lecture avec David Goudreault cette année.

Comme on est en mode virtuel, on peut être en pyjama chez soi, dans son bain, en train de manger, et il y a quelqu’un qui nous susurre des textes à l’oreille, des mots formidables, de la poésie. Pendant une nuit, le temps est suspendu et on a un auteur juste pour nous.

Des lectures en duo

Cette année, les autrices et les auteurs se sont jumelés en duos afin de faire des lectures de leurs œuvres. Francine Ruel et David Goudreault forment un de ces binômes qui ont pour avantage de superposer différents univers, différents styles.

C’est comme deux univers qu’on met côte à côte. Pour moi, David Goudreault a quelque chose d’un peu trash, d’un peu particulier; il a une poésie fabuleuse. Moi, j’ai des univers différents, et je pense que c’est ça qui est intéressant, résume Francine Ruel.

Parmi les autres tandems, on peut souligner ceux-ci : Anaïs Barbeau-Lavalette et Marie-Hélène Voyer; Natasha Kanapé Fontaine et Chris Bergeron; Alain Farah et Frédérique Côté; Fanie Demeule et Joyce Baker. Et il y en a pour tous les âges.

Rencontre avec l’écrivain et journaliste innu Michel Jean

Une tonne d’autres activités sont organisées par les nombreux partenaires de la Nuit de la lecture, principalement des bibliothèques municipales. Par exemple, de 19 h à 20 h, la Bibliothèque publique de Pointe-Claire propose une rencontre avec Michel Jean, auteur de Kukum et de Tiohtiá:ke.

Mais les internautes pourraient plutôt choisir de s'inscrire à la Nuit de la lecture à la Librairie du Square Outremont, qui rassemblera, de 19 h 30 à 21 h, 11 auteurs et autrices, dont Simon Boulerice, Rébecca Deraspe, Fanie Demeule, Émilie Monnet et Marie-Louise Bibish Mumbu.

Chaque personne invitée prendra le micro le temps d'un poème, d’un slam, d'un monologue ou d’un morceau inclassable de son œuvre. En tout, 11 activités de partenaires ponctueront la soirée.

C’est l’hiver, il fait froid, on est encore en pandémie et il y a beaucoup de personnes malades. Cet événement-là ne peut que faire du bien, conclut Francine Ruel, qui travaille présentement sur son prochain roman.

Toutes les activités de la Nuit de la lecture sont gratuites, que ce soit les lectures en duo ou les activités des partenaires. Pour en profiter, il suffit de s’inscrire à l’avance sur le site de la Nuit de la lecture (Nouvelle fenêtre).

Ce texte a été écrit à partir d'une entrevue réalisée par Catherine Richer, chroniqueuse culturelle à l'émission Le 15-18. Les propos ont pu être édités à des fins de clarté et de concision.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !