•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le patron de Microsoft Gaming dit vouloir que Call of Duty reste sur la PlayStation

On voit un personnage portant un masque à gaz qui tient un fusil.

Image tirée du jeu vidéo «Call of Duty: Vanguard»

Photo : Activision

Radio-Canada

L’annonce de l’intention de rachat par Microsoft de l’éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard, qui est derrière la très populaire série Call of Duty, a de quoi inquiéter les adeptes de ce jeu : deviendra-t-il exclusif à l’univers Microsoft et à ses consoles Xbox?

Dans un tweet publié jeudi soir, le patron de Microsoft Gaming, Phil Spencer, affirme que ce n’est pas ce que souhaite la division de jeux vidéo du géant informatique.

J'ai eu de bons appels avec des têtes dirigeantes de Sony. J’ai confirmé notre intention d’honorer toutes nos ententes à la suite de l’acquisition d’Activision Blizzard, et notre désir de garder Call of Duty sur la PlayStation. Sony est une partie importante de notre industrie, et nous apprécions nos relations avec l’entreprise.

Ce message n’exclut pas hors de tout doute la possibilité que la célèbre série de jeux de guerre ne devienne une exclusivité Xbox. Il pourrait s’agir du point de départ des négociations pour la suite.

Si on regarde le passé, Microsoft ne semble pas avoir des pratiques rigides sur l’exportation, ou non, de ses jeux. En 2020, lors du rachat de Bethesda Softworks par Microsoft, Phil Spencer indiquait que la décision de sortir des jeux du studio sur d’autres plateformes se ferait au cas par cas.

C’est ce genre de questions qui suscite des inquiétudes en matière de respect de la concurrence, ce qui pourrait attirer l’attention des organismes de régulation. De plus en plus de géants du web font l’objet d’enquêtes et de poursuites en justice pour abus de position dominante.

Avec les informations de The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !