•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un laboratoire de Pêches et Océans à Moncton aide la santé publique avec les PCR

Un technicien dans un laboratoire.

Depuis novembre 2020, le personnel du laboratoire de Pêches et Océans de Moncton analyse des tests PCR pour l'Agence de santé publique du Canada.

Photo : Gracieuseté Pêches et Océans Canada / Nellie Gagné

Radio-Canada

Le personnel d’un laboratoire de Pêches et Océans Canada à Moncton au Nouveau-Brunswick fournit sa part d'efforts pour lutter contre la COVID-19. Le laboratoire est équipé pour réaliser des tests PCR chez les poissons, les mollusques et les crustacés. L’équipe s’affaire maintenant à détecter le virus de la COVID-19 dans la population et ainsi aider l’Agence de la santé publique du Canada.

Le Laboratoire pour la santé des animaux aquatiques de Moncton utilise les tests PCR, ces tests de dépistage moléculaire, sur les poissons depuis au moins 20 ans.

Depuis novembre 2020, le personnel donne un coup de pouce à l’Agence de la santé publique du Canada, lorsque celle-ci manque de ressources pour analyser les tests PCR de la population.

Comme le laboratoire ici est équipé des mêmes appareils utilisés pour faire les tests PCR, [...] le lien était facile à faire. On utilise la même technologie que ce soit pour les poissons ou que ce soit pour des tests de COVID chez les humains. Le personnel est déjà formé pour faire ce genre de tests là, affirme la chercheuse scientifique Nellie Gagné.

Lorsque la demande de tests PCR est élevée, le laboratoire peut en faire jusqu’à 500 par jour. Depuis novembre 2020, 28 000 tests ont été analysés pour aider les laboratoires provinciaux débordés.

Différents appareils dans un laboratoire, une technicienne debout.

Le laboratoire de Pêches et Océans à Moncton effectue des tests PCR sur les poissons, les mollusques et les crustacés depuis au moins 20 ans.

Photo : Gracieuseté Pêches et Océans Canada / Nellie Gagné

La quinzaine de techniciens du laboratoire ont donc dû s’adapter à cette nouvelle tâche. Habitués à travailler avec des pathogènes de poisson inoffensifs, ils doivent maintenant travailler avec le virus de la COVID-19, dangereux pour l’humain.

Même s’il a fallu ajuster quelque peu les procédures, l’adaptation s’est bien déroulée, selon un technicien de laboratoire, Jean-René Arseneau.

C'était définitivement un petit peu un choc pour tout le monde, mais c'était volontaire de notre part, donc ça ne fait pas partie de notre mandat usuel, mais on est là pour aider tous les Canadiens, dit-il.

Le laboratoire de Pêches et Océans Canada de Moncton fait partie des six laboratoires du pays qui aident le Laboratoire national de microbiologie (LNM) de l’Agence de la santé publique du Canada à effectuer des tests PCR pour détecter la COVID-19 auprès de la population.

En plus de Moncton, des scientifiques formés pour diagnostiquer la COVID-19 travaillent dans des laboratoires à Vancouver, Lethbridge, Guelph, Ottawa et Winnipeg, et appuient ainsi la santé publique dans la lutte contre la pandémie.

D’après le reportage de Maria-Isabelle Noël

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !