•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Biden fait revenir la production de semi-conducteurs aux États-Unis

Gros plan sur une puce électronique.

Des semiconducteurs sur le circuit imprimé d'une caméra.

Photo : Getty Images / Justin Sullivan

Agence France-Presse

Joe Biden cherche à répondre à l'une des urgences économiques du moment en s'associant vendredi à l'annonce du géant Intel d'un investissement massif de 20 milliards de dollars pour produire aux États-Unis des puces électroniques, dont la pénurie contribue à la flambée de l'inflation.

Le président américain martèle que l'inflation galopante aux États-Unis est directement liée aux problèmes de chaînes d'approvisionnement dans le monde et presse les industriels de faire revenir la production notamment de semi-conducteurs aux États-Unis.

Un porte-conteneurs.

Pour le président américain, l'inflation aux États-Unis est liée aux problèmes de chaînes d'approvisionnement partout dans le monde.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Ces puces informatiques sont essentielles pour un grand nombre de secteurs et de produits allant des voitures aux téléphones intelligents, en passant par les équipements médicaux et même les aspirateurs.

Intel a indiqué vendredi qu'il allait lancer à la fin de l'année la construction de deux usines de semi-conducteurs à proximité de la capitale de l'État d'Ohio, avec l'objectif de faire démarrer la production de puces à partir de 2025.

L'annonce d'aujourd'hui est le dernier marqueur de progrès dans les efforts de l'administration Biden-Harris pour accélérer la fabrication nationale de biens critiques comme les semi-conducteurs, pour s'attaquer aux goulets d'étranglement à court terme de la chaîne d'approvisionnement, revitaliser notre base de fabrication et créer de bons emplois ici, chez nous, a réagi la Maison-Blanche dans un communiqué.

Intel envisage d'embaucher 3000 nouveaux employés pour ces sites, dont la construction mettra à contribution 7000 ouvriers du bâtiment.

Lien direct avec l'inflation

L'explosion de la demande pendant la pandémie a créé des goulets d'étranglement qui contraignent les entreprises à ralentir leur production partout dans le monde et alimentent l'inflation.

Les États-Unis étaient autrefois en tête dans le monde dans la fabrication mondiale de semi-conducteurs, a rappelé la Maison-Blanche.

« Mais au cours des dernières décennies, les États-Unis ont perdu leur avantage : notre part de la production mondiale de semi-conducteurs est passée de 37 % à seulement 12 % au cours des 30 dernières années. »

— Une citation de  Extrait du communiqué de la Maison-Blanche

Les conseillers économiques de Joe Biden observent par ailleurs que, l'an passé, un tiers des augmentations annuelles des prix était dû uniquement aux prix élevés des voitures, là où la pénurie de puces a le plus sévi.

Joe Biden va donc presser vendredi le Congrès à adopter une loi visant à renforcer la recherche et le développement ainsi que la fabrication aux États-Unis pour les chaînes d'approvisionnement critiques, y compris les semi-conducteurs.

Le Sénat avait adopté en juin dernier une loi sur l'innovation et la concurrence. L'administration travaille avec la Chambre et le Sénat pour finaliser cette loi, a indiqué la Maison-Blanche.

Le texte comprend le financement du CHIPS for America Act, qui fournira 52 milliards de dollars pour catalyser davantage d'investissements du secteur privé et maintenir le leadership technologique américain, explique encore la Maison-Blanche.

Contrer la dépendance industrielle à l'Asie

Avec la pandémie qui a mis en lumière la dépendance industrielle à l'Asie, les gouvernements, en particulier aux États-Unis et en Europe, sont devenus soucieux de sécuriser leur approvisionnement en semi-conducteurs après des années au cours desquelles la fabrication s'est déplacée vers des pays asiatiques à moindres coûts.

Le président Joe Biden rencontrera le patron d'Intel, Pat Gelsinger, à la Maison-Blanche vendredi pour discuter du projet.

Pat Gelsinger portant un masque.

Le PDG d'Intel, Pat Gelsinger, lors d'une conférence de presse en Malaisie.

Photo : Associated Press / Vincent Thian

Les puces sont en grande partie fabriquées à Taïwan, sur lequel la Chine a exprimé des revendications territoriales.

Depuis le début de 2021, l'industrie des semi-conducteurs a annoncé près de 80 milliards de dollars de nouveaux investissements aux États-Unis jusqu'en 2025, selon les données de la fédération du secteur, cités par la Maison-Blanche.

Ces investissements créeront des dizaines de milliers d'emplois bien rémunérés aux États-Unis, soutiendront le leadership technologique américain et favoriseront la sécurité et la résilience des chaînes d'approvisionnement mondiales en semi-conducteurs, souligne la Maison-Blanche.

Selon la secrétaire au Commerce, Gina Raimondo, les consommateurs américains peuvent s'attendre à des prix plus bas au moment où nous faisons revenir à domicile la production des semi-conducteurs qui font tourner notre économie.

Pour autant, compte tenu des délais pour commencer la production, ils auront peu d'effet sur l'inflation à court terme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !