•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bientôt la fin des cours de natation de la Croix-Rouge, après 76 ans d’existence

Une petite fille apprend à nager.

Une petite fille apprend à nager.

Photo : Getty Images / Blend Images - JGI/Jamie Grill

La Croix-Rouge cessera de donner ses cours de natation à la fin de l’année, après été en activité durant 76 ans et avoir initié plus de 40 millions de Canadiens à la nage et au sauvetage. La Société de sauvetage reprendra le flambeau au début de 2023.

C'est la fin d'une époque pour les Canadiens qui ont grandi en suivant ces cours et en collectionnant les insignes multicolores de la Croix-Rouge.

La Croix-Rouge canadienne a annoncé au début du mois de janvier l’arrêt de son programme pour se consacrer davantage aux demandes humanitaires, telles que l'intervention en cas de catastrophe et de pandémie, la gestion de la crise des opioïdes et les soins aux personnes âgées.

La Société de sauvetage du Canada, qui prendra le relais, est un organisme de bienfaisance qui offre des programmes de formation en sécurité aquatique, dont la formation de sauveteur, ainsi que des cours de natation pour tous, des jeunes enfants aux adultes.

Ces cours sont dispensés dans le cadre du programme Nager pour la vie.

La Croix-Rouge n'aurait pas pris cette décision sans s’assurer qu’elle remettait cette mission dans les mains d’un organisme compétent, explique le directeur général de la branche Yukon/Colombie-Britannique de la Société de sauvetage, Dale Miller.

« Nous allons faire en sorte que la transition soit fluide, non seulement pour les nageurs, mais aussi pour les instructeurs. »

— Une citation de  Dale Miller, directeur général de la Société de sauvetage pour le Yukon et la Colombie-Britannique

Le porte-parole de l’organisme successeur et directeur de la division Québec, Raynald Hawkins, affirme également que le changement se fera sans encombre.

Par ailleurs, le programme Nager pour la vie est déjà enseigné dans certaines piscines du Manitoba depuis 2004.

« J’ai côtoyé des gestionnaires aquatiques qui ont déjà fait cette transition-là. Ils me disent : "Vous savez, nos moniteurs enseignaient le programme de la Croix-Rouge, maintenant ils enseignent celui de la Société de sauvetage, mais ils enseignent toujours la natation." »

— Une citation de  Raynald Hawkins, porte-parole de la Société de sauvetage

Selon M. Hawkins, il y a donc peu de changements en vue, si ce n’est la couleur du chandail de l'instructeur et le nombre de niveaux de nage, de 1 à 6 pour les enfants dans le programme de la Société de sauvetage, et de 1 à 3 pour les adultes.

Par ailleurs, cerise sur le gâteau, la Société distribuera elle aussi des insignes. Si les gens veulent les coudre sur leur maillot de bain et leur serviette, ils sont les bienvenus, dit Dale Miller.

Trois écussons de natation de la Croix-Rouge.

Dans les années 1980 et 1990, le programme de natation de la Croix-Rouge était divisé en huit niveaux, chacun représenté par une couleur différente. À la fin de 1996, le design des insignes a changé.

Photo : Gracieuseté de Barbara Tredger

Pour ce qui est des moniteurs, ils devront remplir un questionnaire en ligne pour se familiariser avec les quelques spécificités du programme Nager pour la vie. Une miniformation, qui durera de 1 heure à 2 heures, sera offerte en mars.

Environ 600 instructeurs de natation travaillant dans 90 municipalités, camps d’été et établissements scolaires feront cette transition.

Un programme historique

La Croix-Rouge a lancé son programme de natation en 1946, dans le but de réduire les 1000 décès par noyade enregistrés chaque année. Ce nombre a aujourd'hui été réduit de moitié, alors que la population du pays a triplé.

Au Manitoba, 22 personnes se noient en moyenne chaque année. Ce nombre a légèrement augmenté durant la pandémie en raison du nombre plus important de personnes qui se sont adonnées à la nage.

Ces données prouvent l’importance de ces cours de natation.

Dale Miller admet qu'il y a un lien étroit entre de nombreux Canadiens et le programme de natation de la Croix-Rouge et que la prise en charge de ce programme est une énorme responsabilité.

Avec les informations de Christina Jung et Gurpreet Kambo

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !