•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des champignons produits en Matanie

Des champignons domestiques.

L'entreprise a effectué des essais pendant deux ans avant de commercialiser ses premiers champignons.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’entreprise Champignon Québec a lancé la commercialisation de ses produits à l'automne 2021.

La champignonnière, fondée par trois jeunes entrepreneurs, est située à Saint-Léandre, dans l’arrière-pays de la Matanie.

Deux passionnés par la culture des champignons, Kevin Savard-Lavoie et Mathieu Brennan-Bergeron, ont commencé à rêver à une production commerciale pendant le premier confinement au printemps 2020.

L’idée d’un partenariat d’affaires est née, comme bien des idées du genre, autour d’une table, lors d’un repas entre amis. Ils se sont adjoint une troisième partenaire, Camille Therrien-Tremblay, pour les aider au développement des affaires.

Du sous-sol à la tablette d'épicerie

L’enjeu de départ était de passer d’une culture de sous-sol à une culture à grande échelle.

Après deux ans d’expérimentation, le sous-sol des premières cultures est loin. On a fait beaucoup d’essais, pas beaucoup d'erreurs. Finalement, on arrive à quelque chose qui est assez stable et de qualité pour en offrir aux autres, a raconté Mathieu Brennan-Bergeron en entrevue à l'émission Bon pied, bonne heure.

Le choix des cultures s’est porté sur trois champignons : le shiitake, le pleurote de l’orme et la pholiote adipeuse aussi surnommée chesnut.

Mathieu Brennan-Bergeron estime qu’il y a de la place sur les tablettes des épiceries pour des champignons de ce type, fraîchement cueillis.

C’est d’ailleurs frais que la saveur du produit ressort le mieux, souligne-t-il. Mathieu Brennan-Bergeron ajoute que la plupart des champignons vendus en épicerie sont cultivés en Ontario et arrivent souvent sur les tablettes en ayant dépassé leur date de consommation idéale.

Les produits sont disponibles depuis décembre dernier dans deux petites épiceries de la Matanie, le marché Dubé de Saint-Ulric, et l’épicerie Toujours dimanche au centre-ville de Matane. Il est toujours possible au moment des récoltes de s’approvisionner à la ferme.

Champignon Québec envisage maintenant de construire une grande champignonnière qui lui permettra de produire à l’année.

Le trio s’est aussi donné comme mission d’éduquer les gens à la culture et à la cueillette de champignons, et offre des ateliers de formation aux jardiniers amateurs et dans les écoles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !