•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

30 records de consommation d’électricité liés à la météo extrême en C.-B.

En 2021, 19 records ont été battus pendant l'été, et 11, en hiver.

Les bureaux de BC Hydro au centre-ville de Vancouver.

Selon BC Hydro, le nombre de pointes quotidiennes de consommation d'électricité ayant battu des records est inégalé.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Colombie-Britannique a battu plus de records de consommation d’électricité en 2021 qu’aucune autre année. La société d'État BC Hydro lie ces records aux grandes variations de température vécues dans la province.

Il semble y avoir un lien entre l’utilisation de l’électricité et les conditions météorologiques extrêmes, dit le porte-parole de BC Hydro, Kyle Donaldson.

Dans un rapport publié vendredi, le fournisseur d'électricité de la province explique avoir mesuré des pointes quotidiennes de consommation, soit le moment de la journée où ses clients consomment le plus d’énergie, exceptionnellement élevées.

Sur 25 records de pointe quotidienne de consommation durant l’été, 19 ont été établis en 2021, en raison de la chaleur sans précédent qui a frappé la province.

En hiver, sur les 25 records de pointe quotidienne, 11 ont été établis en 2021.

Avec le dôme de chaleur cet été et les températures très basses qui se sont maintenues en décembre, nous avons vu plus d’heures de consommation record sur plus de jours l’an dernier que pendant aucune année précédente, explique Kyle Donaldson.

Record absolu le 27 décembre

Un record absolu a d’ailleurs été battu le 27 décembre (10 787 mégawatts) alors que l’intérieur et le nord de la province étaient frappés par une vague de froid extrême et que la région de Vancouver était sous la neige.

BC Hydro note qu’avec les changements climatiques la consommation d’énergie, du moins durant l’été, est appelée à poursuivre son augmentation.

Le porte-parole Kyle Donaldson assure que BC Hydro n’aura cependant pas de difficulté à répondre à la demande jusqu’en 2030, au moins, malgré la popularité grandissante des voitures électriques.

Avec des informations de Liam Britten

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !