•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1,4 M$ pour contribuer à l’insonorisation des salles de spectacle à Montréal

L'intérieur de la salle, éclairé et vide.

La salle de spectacle La Tulipe

Photo : Tirée de la page Facebook de La Tulipe

Radio-Canada

La Ville de Montréal annoncera un programme de 1,4 million $ consacré à l’insonorisation des salles de spectacle indépendantes, dont certaines, comme La Tulipe, sont à couteaux tirés avec leur voisinage.

Dans les prochaines semaines, on va annoncer le programme. Les modalités sont en train d’être évaluées, mais on a déjà réservé une somme de 1,4 million $, précise Luc Rabouin, responsable du développement économique au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Celui qui est aussi maire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal est aux premières loges pour voir à quel point le bruit provenant de certaines salles peut empoisonner les relations.

En effet, La Tulipe est actuellement en litige avec le propriétaire de l’édifice adjacent à la salle de spectacle, qui se plaint du bruit. Cet homme a transformé ce qui était un espace commercial en immeuble à logements alors que la réglementation l’interdisait.

Une excellente nouvelle pour MTL 24/24

L’organisme MTL 24/24, qui vise notamment à structurer la vie nocturne dans la métropole québécoise, se félicite de la création de cette aide.

C’est une excellente nouvelle, indique Mathieu Grondin, son directeur général. Ce dernier précise que le problème du bruit n’est dû qu’en partie à des problèmes d’insonorisation.

Le règlement sur le bruit que nous avons à Montréal est déficient; il est mal ficelé, a-t-il affirmé avant d’ajouter que la Ville devrait s’inspirer de Londres et de Sydney, qui reconnaissent des droits acquis aux lieux de diffusion culturelle.

« Si on vient s'installer à côté d’une salle de spectacle, c'est un peu à nous de savoir dans quoi on s’embarque. »

— Une citation de  Mathieu Grondin, directeur général de MTL 24/24

M. Rabouin précise que la réglementation municipale sur le bruit sera revue afin de favoriser une meilleure cohabitation. En collaboration avec MTL 24/24, un guide des bonnes pratiques en matière d’équipement de sonorisation est aussi en cours d’élaboration.

Parfois, on peut aider à atténuer le bruit sans nuire à la qualité du son en disposant différemment le matériel de sonorisation, explique Luc Rabouin.

Des zones pour la vie nocturne cet été

Un projet pilote est aussi en cours de préparation pour permettre, dès cet été, la tenue de soirées nocturnes durant toute la nuit dans un secteur industriel qui n'a pas encore été dévoilé. Actuellement, ce type d’activité doit généralement prendre fin à 3 heures du matin.

« Il faut que ce soit desservi par le transport en commun et qu'il y ait de l’offre de restauration autour. »

— Une citation de  Luc Rabouin, responsable du développement économique au comité exécutif

Un second Sommet de la nuit, organisé par MTL 24/24, se déroulera du 18 au 21 mai 2022. La Ville y présentera sa feuille de route pour la relance de ce secteur. La vie nocturne fait partie de l’ADN de Montréal depuis 100 ans , souligne à ce sujet Mathieu Grondin.

Depuis le début de la pandémie, environ 100 salles de spectacle ont fermé au Canada.

Avec les informations du journaliste Alexis Gacon et de la chroniqueuse culturelle Catherine Richer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !