•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeunes joueurs de soccer albertains sont nombreux à tenter leur chance en CPL

Deux joueurs de soccer au coude à coude pour le ballon.

L'Alberta compte cinq programmes universitaires de soccer et deux équipes de la Première ligue canadienne.

Photo : Première ligue canadienne / Chant Photography

Près du quart des joueurs admissibles au repêchage de la Première ligue canadienne de soccer (CPL) proviennent de l’Alberta, dont 25 jeunes d’Edmonton.

L'Université MacEwan compte 10 inscrits, dont Ali Yildiz, le plus jeune joueur de la liste à 17 ans. Il figure parmi ceux qui ont une chance d'être recrutés selon des experts.

Edmonton compte plusieurs joueurs de soccer passionnés. Tout le monde veut se rendre loin, tout le monde veut devenir pro et faire de l’argent donc pourquoi ne pas tenter sa chance au repêchage, croit le jeune milieu défensif qui a joué un rôle clé dans la première participation des Griffins aux séries éliminatoires.

Selon l’entraîneur-chef de l’équipe masculine de soccer Adam Loga, le programme de MacEwan s’est beaucoup développé au cours des dernières années.

Nous n’avons pas le financement ni les infrastructures que possèdent d’autres universités, mais nous avons quelque chose d'intangible, c’est-à-dire notre amour l’un pour l’autre et une belle culture.

Seuls 16 des 166 joueurs inscrits sur la liste seront recrutés par l'une des 8 équipes de la ligue professionnelle de soccer canadienne. L’entraîneur-chef des Griffins de MacEwan précise que même si un jeune n’est pas recruté, juste le fait d’être vu par une équipe professionnelle, de démontrer son intérêt est positif.

À mon époque, le sport universitaire, c’était le cimetière pour une carrière, là où tu arrêtais de jouer, étudiais et passais à autre chose, dit-il. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Avant la création de la CPL, les jeunes espoirs devaient se tourner vers les États-Unis ou l’Europe s’ils voulaient poursuivre une carrière professionnelle en soccer.

L’effet Alphonso Davies

C’est l’Université de l’Alberta qui détient le plus grand nombre d'inscrits au repêchage avec 15 joueurs. Plusieurs joueurs de la CPL sont passés par l’équipe des Goldens Bears.

Il y a de plus en plus de joueurs qui optent pour le parcours universitaire pour atteindre ou retourner au niveau professionnel, indique Martin Fenger-Andersen, l’entraîneur-chef de l’équipe de l’Université de l’Alberta.

Jakob Bosch fixe un ballon de soccerAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jakob Bosch des Golden Bears de l'Université de l'Alberta fait partie des 15 joueurs de son équipe à tenter leur chance au repêchage de la CPL. Il a déjà été repêché par le FC Edmonton dans le passé.

Photo : Don Voaklander

Pour Jakob Bosch, un milieu central qui figure aussi au sommet de la liste des aspirants, l’influence des succès d'Alphonso Davies sur la scène internationale est indéniable.

Plusieurs d’entre nous avons grandi avec lui, nous avons joué contre lui. Tout le monde veut suivre sa trace, explique celui qui tente sa chance pour une troisième fois au repêchage et a été recruté par le FC Edmonton en 2019.

Le repêchage de la CPL se tient jeudi soir à 18 h (heure des Rocheuses). L’an dernier, deux joueurs albertains de l’Université Mount Royal avaient été recrutés par l’équipe de Calgary.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !