•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des bénévoles unissent leurs forces pour faire une patinoire extérieure

Le bout d'une patinoire lors d'un coucher de soleil.

Chaque hiver, des membres du groupe bénévole Lions s'affairent à construire et à entretenir une patinoire extérieure sur le terrain de soccer de l'école primaire.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

Radio-Canada

Un club de bénévoles a fait renaître la tradition de transformer le terrain de soccer d’une des écoles primaires d’Espanola, dans le Nord de l'Ontario, en patinoire extérieure pendant l’hiver.

Cette tradition, vieille de plus de quarante ans, était tombée dans l’oubli faute de main-d’œuvre.

Or, depuis quelques années maintenant, les résidents de la municipalité peuvent profiter de la patinoire, surnommée l’Ovale des Lions, après le nom du groupe bénévole qui s’est engagé à installer et à entretenir le site.

Initialement, nous voulions construire une patinoire temporaire pour le carnaval, explique celui qui a présenté le projet au conseil municipal, Rock Taylor.

C’est en discutant des logistiques que nous nous sommes rendu compte qu’avec un peu de préparation, nous pouvions transformer la piste de course de notre communauté en patinoire extérieure pendant l’hiver, poursuit-il.

La patinoire communautaire d'Espanola.

Une zamboni improvisée est utilisée pour entretenir la glace.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

C’est ainsi qu’une patinoire extérieure permanente a vu le jour près du centre récréatif de la communauté.

Des bénévoles dévoués

Lors des premières neiges, les bénévoles utilisent leurs propres véhicules pour aplatir une couche de neige dans la piste ovale.

Ensuite, armés d’une remorque modifiée avec un réservoir d’eau, les bénévoles créent des couches de glace limpides.

Deux bénévoles se relaient pour déblayer et mouiller la piste quotidiennement.

Rock sourit à la caméra. Il porte une tuque et des lunettes, il y a une légère couche de neige sur son manteau.

Rock Taylor est membre du club de bénévoles Lions.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

Des centaines d’heures bénévoles ont été consacrées à ce projet, précise Rock Taylor, qui entretient également d’autres patinoires à Espanola.

Ce n’est pas facile, renchérit son collègue bénévole Grant Lewis. Il faut un groupe de quatre ou cinq personnes dédiées pour qu’un tel projet soit possible.

M. Lewis s’implique également dans d’autres projets de la communauté, comme la banque alimentaire et des activités sportives pour aînés.

Grant sourit à la caméra.

Grant Lewis est très impliqué dans la communauté d'Espanola.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

Retraité depuis une vingtaine d’années, il estime que le bénévolat est la meilleure façon de redonner à la communauté.

« Donner son temps, c’est ce qu’il y a de plus précieux. »

— Une citation de  Grant Lewis, résident d'Espanola et membre du club de bénévoles Lions

Les deux hommes affirment que la patinoire apporte beaucoup aux résidents d’Espanola.

Par une belle journée ensoleillée, la patinoire est remplie, raconte M. Taylor.

« On peut y voir des couples, de jeunes enfants, des grands-parents : trois générations à la même place. »

— Une citation de  Rock Taylor, résident d'Espanola et membre du club de bénévoles Lions

L’autre jour, un résident a embarqué sur la glace pour la première fois en cinquante ans, se remémore-t-il.

« Nous avons construit quelque chose qui est accessible à tous, et qui encourage les gens à sortir et à profiter de nos hivers nord-ontariens. »

— Une citation de  Rock Taylor, résident d'Espanola et membre du club de bénévoles Lions

La patinoire est un des nombreux projets du club bénévole, qui cherche à améliorer la qualité de vie des résidents en encourageant les activités sportives et sociales.

À l’aide de revenus générés par les soirées hebdomadaires de bingo virtuel, le club Lion finance plusieurs initiatives, comme une journée de ski pour aînés chaque mardi.

Durant cette journée, les résidents âgés de 50 ans et plus peuvent profiter des pistes de ski de la montagne locale, louer de l’équipement et s’inscrire à des cours gratuitement.

Le club fait également des dons ponctuels aux ligues sportives pour les jeunes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !