•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le service de maternité de l’hôpital Peace Arch restera ouvert

Une maman entourée de manifestantes tient son bébé dans un bras et lève l'autre main en l'air.

De nombreuses mères de famille sont venues manifester pour dénoncer la fermeture du service de maternité de l'hôpital Peace Arch à White Rock.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Au sud de Vancouver, des femmes enceintes, des mères de famille et des professionnels de la santé ont décidé de descendre dans la rue pour manifester et leur demande a été entendue : le service de maternité de l’hôpital Peace Arch restera ouvert.

La régie de la santé du Fraser affirme avoir pu combler les besoins de main-d'œuvre pour garder le service de maternité ouvert et avoir recruté des pédiatres. Actuellement, sept travaillent à l’hôpital, mais certains ne sont là qu’à temps partiel. Selon les autorités, cinq pédiatres à temps plein sont nécessaires pour garder le service de maternité ouvert en tout temps.

La Dre Victoria Lee, présidente de la régie de la santé, indique que ce recrutement va permettre de couvrir les besoins des mois à venir. Les femmes qui doivent accoucher à Peace Arch pourront le faire.

La régie indique que des redirections sporadiques de femmes enceintes vers d’autres hôpitaux pourraient malgré tout avoir lieu prochainement, le temps de stabiliser les effectifs.

Des femmes brandissent des pancartes. Une d'entre elles indique: Nos bébés comptent.

La disponibilité de pédiatres à l’hôpital Peace Arch était un problème de longue date.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Interrogé sur le problème de recrutement existant depuis plusieurs années à l’hôpital Peace Arch, le ministre de la Santé Adrian Dix a mis l’accent sur les efforts de l’établissement pour pallier le manque de personnel. Le ministre a aussi souligné le nouveau modèle de rémunération à l’heure établi avec la régie de la santé afin d’encourager le recrutement de pédiatres.

« Les soins pédiatriques et la maternité sont des services très importants à Peace Arch. Ils sont financés et continueront de l’être. »

— Une citation de  Adrian Dix, ministre de la Santé

Nous avons vu ces derniers jours des gens incroyables se mobiliser pour cette cause et nous n’aurons pas besoin de rediriger en masse les femmes enceintes, ajoute-t-il.

Accoucher ailleurs

Rassemblés devant l’hôpital de Peace Arch jeudi, de nombreuses femmes et d'autres manifestants brandissaient des pancartes d’indignation : Je suis né ici, C’est le moment d’accoucher Fraser Health.

C’est vraiment inspirant de voir mes collègues se rassembler pour maintenir le service de maternité dans la communauté, a souligné Stephanie Balog, médecin à la maternité de l’hôpital Peace Arch.

Selon les organisateurs de la manifestation, plus de 1000 bébés naissent chaque année dans cet hôpital.

Plus tôt ce mois-ci, la régie de la santé avait redirigé des femmes sur le point d’accoucher vers d’autres villes, comme Langley ou Surrey, à une trentaine de minutes en voiture de White Rock, faute de suffisamment de personnel.

Deux femmes se serrent l'une contre l'autre. L'une des deux tient sa petite fille aussi dans les bras.

Sarah Fung, avec d'autres manifestants, s'est réjouie de l'annonce du maintien du service de maternité de l'hôpital.

Photo : Radio-Canada / Felix Levert

Nous sommes heureux, car les patients pourront continuer d’aller à la maternité d’ici, c’est la meilleure chose pour notre communauté. Trente minutes de voiture, cela peut faire une différence quand on accouche, a mis en avant Sarah Fung, médecin à l'hôpital Peace Arch depuis cinq ans.

La régie de la santé comptait rediriger tous les accouchements prévus à Peace Arch à l’Hôpital Memorial de Langley à partir du 28 janvier et pour une durée indéterminée.

Avec des informations de Chloé Dioré de Périgny.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !