•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jusqu’à 1500 hospitalisations sont possibles en Saskatchewan selon un médecin

La modélisation du docteur Nathaniel Osgood a été partagée sur les réseaux sociaux.

Une infirmière pousse un patient sur une civière à travers les portes menant à un corridor dans un hôpital.

Paul Brunet mentionne avoir de «graves préoccupations» s'il est question de redéfinir la qualité minimale des soins offerts aux patients.

Photo : Getty Images / Dana Neely

Radio-Canada

Une modélisation réalisée à partir de données sur la COVID-19 et partagée sur les médias sociaux mercredi soir montre qu’entre 625 et 1500 patients pourraient être hospitalisés en Saskatchewan.

Cela exclut les admissions aux soins intensifs.

La modélisation a été produite par le docteur Nathaniel Osgood, professeur au département d'informatique et professeur associé au département de santé communautaire et d'épidémiologie de l'Université de la Saskatchewan.

Sa modélisation suppose que le variant Omicron serait trois fois plus contagieux que le variant Delta, mais causerait 50 % moins d’hospitalisations aux soins intensifs.

Les différents scénarios illustrés par la modélisation de Dr Osgood montrent que les hospitalisations en Saskatchewan iraient au-delà du plus grand nombre de patients hospitalisés lors de la quatrième vague. Le 13 octobre dernier, 301 personnes étaient à l'hôpital en raison de la COVID-19, en excluant les cas aux soins intensifs.

Mercredi, le consultant en politique de santé, le Dr Dennis Kendel a publié la modélisation sur son compte Twitter en demandant au premier ministre d'agir.

Selon le Dr Kendel, des fonctionnaires ont été avisés qu’ils pourraient devoir prêter main-forte au système de santé si les hospitalisations continuent d’augmenter.

Il précise qu’il y a quelques jours, à Saskatoon, 39 patients ayant besoin de soins n'ont pas pu être admis à l’Hôpital St. Paul et à l’Hôpital Royal de l’Université, faute de lits disponibles.

Le Dr Alexander Wong, médecin spécialiste en maladies infectieuses à l’Hôpital général de Regina, croit que toutes les procédures et opérations chirurgicales qui ne sont pas essentielles devront être reportées.

Le chef de l’opposition officielle, Ryan Meili, demande au gouvernement d’agir pour protéger le système de santé et les patients qui ont besoin de soins.

Il déplore que le premier ministre ait affirmé sur ses réseaux sociaux que tout allait bien et que la Saskatchewan était tirée d'affaire, alors qu’il avait à sa disposition des modélisations et des données qui montrent une autre histoire.

Scott Moe explique qu’il préfère concentrer les efforts sur un suivi des données en temps réel plutôt que sur des données projetées.

Le premier ministre ajoute que les hospitalisations et les admissions aux soins intensifs en lien avec la COVID-19 sont inférieures à la moyenne nationale et à celle de provinces qui ont des mesures sanitaires plus strictes.

Avec les informations de Raphaële Frigon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !