•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La France allégera ses restrictions anti-COVID-19 à partir du 2 février

Emmanuel Macron lève l'index en regardant fixement au loin.

Le président français Emmanuel Macron inaugure les ateliers des Métiers d'art de Chanel à Paris. À compter du 2 février, la France allégera certaines des mesures sanitaires qui étaient destinées à lutter contre le coronavirus.

Photo : Associated Press / Christian Hartmann

Agence France-Presse

Le gouvernement français a annoncé jeudi soir la levée progressive, à partir du début de février, de la plupart des restrictions prises pour freiner l'épidémie de COVID-19 : fin du port du masque en extérieur et du télétravail obligatoire, réouverture des discothèques et retour des concerts debout.

Nous pourrons, courant février, lever la plupart des restrictions prises pour freiner l'épidémie à la faveur du nouveau "pass" vaccinal qui entrera en vigueur lundi prochain, a annoncé le premier ministre, Jean Castex, lors d'une conférence de presse.

Le passeport vaccinal, succédant au passeport sanitaire pour les personnes de plus de 16 ans, doit entrer en vigueur lundi et servir à accéder aux activités de loisirs, aux restaurants, cafés, foires, séminaires, salons professionnels ainsi qu'aux transports publics interrégionaux. Son instauration reste suspendue à une décision vendredi du Conseil constitutionnel, saisi par des députés et sénateurs d'opposition.

À partir du 2 février, le port du masque ne sera plus obligatoire en extérieur, les jauges, dans les lieux recevant du public, abandonnées, et le télétravail, seulement recommandé, a détaillé le chef du gouvernement.

Gros plan du premier ministre Castex, qui porte un couvre-visage.

Le premier ministre de la France, Jean Castex, parle durant la période de questions de l'Assemblée nationale française (archives). Le premier ministre a annoncé la levée de mesures telles que le port du masque obligatoire à l'extérieur à compter du 2 février 2022.

Photo : Associated Press / Francois Mori

Deux semaines plus tard, le 16 février, les discothèques, fermées une première fois pendant 16 mois, rouvertes en juillet puis de nouveau fermées le 10 décembre, car considérées comme propices aux contaminations, pourront rouvrir; les concerts debout seront de nouveau autorisés, comme la consommation au comptoir dans les bars ou la consommation dans les stades, les cinémas et les transports.

Le Royaume-Uni, frappé par la vague Omicron 15 jours avant la France, a annoncé mercredi la levée de l'essentiel de ses restrictions la semaine prochaine, promettant même la fin de l'isolement pour les personnes contaminées en mars.

Côté écoles, Jean Castex envisage un allègement du protocole sanitaire pour les établissements scolaires au retour des vacances scolaires de février, qui s'achèvent le 7 mars dans certaines régions.

Les adolescents de 12  à 17 ans pourront par ailleurs avoir un rappel de leur vaccination, sans obligation, dès lundi.

La situation sanitaire dans le pays est contrastée. Le nombre de cas positifs continue d'augmenter et de battre des records, soit plus de 300 000 contaminations quotidiennes sur la moyenne des sept derniers jours. Mais la pression sur les services de réanimation tend à décroître avec le variant Omicron, plus contagieux que ses prédécesseurs, mais engendrant des formes moins sévères de la maladie.

Les services de soins critiques, qui hébergent les cas les plus graves, accueillaient au total jeudi 3842 patients COVID-19. Ce nombre décline depuis plusieurs jours même si, plus généralement, les hospitalisations continuent d'augmenter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !