•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les personnes âgées restent les grandes victimes de la 5e vague de COVID-19

Une dame marche dans un parc en plein hiver.

À l'échelle provinciale, les autorités sanitaires recensent 805 nouveaux cas de COVID-19 au Québec depuis les dernières 24 heures.

Photo : Radio-Canada

La majorité des personnes décédées depuis le début de la cinquième vague de COVID-19 au Bas-Saint-Laurent avaient 80 ans ou plus.

Parmi les autres, les plus jeunes figuraient dans la tranche d'âge de 40 à 49 ans, mais le CISSS refuse d'en préciser le nombre.

L'organisme explique sa discrétion par son désir marqué de ne révéler aucune information qui permettrait d'identifier ces victimes de la COVID.

Une vague de décès sans précédent

Il y a eu 13 décès liés à la COVID au cours des deux dernières semaines au Bas-Saint-Laurent et un 14e est survenu au début de la vague provoqué par le variant Omicron à la mi-décembre.

Jamais la région n'a connu autant de décès en si peu de temps depuis le début de la pandémie.

Et pourtant, la cinquième vague vient à peine de commencer.

Le CISSS a confirmé les premiers cas de contamination par le variant Omicron le 21 décembre dernier, mais il indique maintenant qu'il soupçonnait sa présence dès le 4 décembre. C'est d'ailleurs à compter de cette journée que le nombre de nouveaux cas quotidiens s'est mis à dépasser la dizaine pour finalement atteindre 366, le 30 décembre.

Nombre de décès par vague d’infection au Bas-Saint-Laurent

Vague

Nombre de décès

1ere vague (mars à juillet 2020)

2

2e vague (août 2020 à février 2021)

28

3e vague (mars 2021 à juillet 2021)

23

4e vague (août 2021 à novembre 2021)

10

5e vague (décembre 2021 à aujourd'hui)

14

Total :

77

Aucun secteur épargné

Le CISSS indique qu'il y a autant de femmes que d'hommes parmi les victimes de cette cinquième vague. L'organisme note que ces personnes présentaient d'autres problèmes de santé, mais on refuse de préciser leur état vaccinal.

Le CISSS ajoute que la cinquième vague n'a épargné aucun secteur de la région, car on compte au moins un décès dans chacune des 8 MRC du Bas-Saint-Laurent.

À l'opposé, il n'y a aucun établissement où il y a eu plusieurs décès même si le CISSS recense depuis peu des éclosions dans une quarantaine de milieux de soins ou de vie comme des résidences pour personnes âgées ou des CHSLD.

Il y a bien eu deux décès au cours de la dernière semaine à la Résidence des Bâtisseurs de Matane, mais la dernière fois où un scénario de morts multiples a été enregistré dans la région remonte au printemps dernier lorsqu'une éclosion a durement frappé le Manoir Héritage à Trois-Pistoles.

Le CISSS révèle aujourd'hui qu'il y a finalement eu cinq décès à la suite de cette éclosion.

Pourquoi autant de décès?

Le CISSS ne peut fournir aucune raison spécifique pour expliquer cette vague de décès liés à un variant, Omicron, que l'on dit pourtant moins virulent.

On souligne simplement que la séquence morbide habituelle se répète, c'est-à-dire que lorsqu'il y a une augmentation des cas, particulièrement forte cette fois-ci, le tout est toujours suivi d'une augmentation des hospitalisations puis des décès.

Après les 11 décès enregistrés depuis vendredi dernier, le CISSS n'en rapporte aucun dans son bilan de jeudi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !