•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une seconde rupture de service en obstétrique en autant de semaines à Matane

Lit de maternité à l'hôpital de Matane.

Lit de maternité à l'hôpital de Matane (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas Saint-Laurent annonce une nouvelle rupture de service au département d'obstétrique de l'hôpital de Matane.

La rupture de service était déjà effective en début d'après-midi jeudi. Elle sera en vigueur jusqu’au lundi 24 janvier à 16 h.

C'est déjà la deuxième fois depuis le début de 2022 qu'une telle situation survient. Le dernier épisode similaire a eu lieu du 5 au 10 janvier dernier.

Comme ce fut le cas par le passé, le CISSS du Bas-Saint-Laurent confirme, par communiqué, qu'un enjeu de main d’œuvre au niveau du personnel infirmier provoque cette rupture de service.

Le réseau régional de la santé assure néanmoins que tout est mis en œuvre pour planifier des corridors de services dans les délais adéquats

Les futures mères auront ainsi, si nécessaire, accès à un transfert vers le centre hospitalier de Rimouski ainsi qu'à du personnel pouvant les accueillir. De l'hébergement sera aussi disponible à Rimouski au besoin.

L'année 2021 a été marquée par des ruptures de services à l'hôpital de Matane. Au cours de ces 12 mois, les nouvelles mamans du secteur ont dû accoucher ailleurs qu'à l'hôpital de Matane pendant 87 jours.

Ailleurs au Bas-Saint-Laurent

Des ruptures de service ont été annoncées dans d'autres centres hospitaliers de la région avant le temps des Fêtes, au Témiscouata et à Amqui.

Le début de l'année 2022 s'est aussi déroulé sous le signe d'une rupture de service au département d'obstétrique du centre hospitalier de La Pocatière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !