•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Passeport vaccinal à la SAQ : la majorité des clients collaborent en Abitibi-Témiscamingue

L'obligation de présenter son passeport vaccinal et la limite de 26 clients en même temps à l'intérieur du magasin sont indiquées à l'entrée de la SAQ.

La marche à suivre est affichée devant l'entrée de la SAQ.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Depuis le 18 janvier, on exige le passeport vaccinal pour entrer dans les succursales de la SAQ et de la SQDC. Dans les SAQ en Abitibi-Témiscamingue, il ne semble pas y avoir eu de problème majeur jusqu'à présent.

Le Syndicat des employé(e)s de magasins et de bureaux de la SAQ (SEMB SAQ) avait exprimé des inquiétudes quant à d'éventuels débordements. En Abitibi-Témiscamingue, comme dans le reste du Québec, on constate en général peu d’accrochages entre les employés et les clients.

C'est ce que rapporte la présidente du SEMB SAQ, Lisa Courtemanche.

Le délégué régional de l’Abitibi-Témiscamingue me disait que la clientèle collaborait très bien jusqu’à maintenant. Tout le monde était prêt et semblait être prêt, et ceux qui avaient oublié soit le passeport vaccinal, soit leur pièce d’identité, ont très bien collaboré dans la région, dit-elle.

L'entrée principale de la succursale de la Société des alcools du Québec de Rouyn-Noranda.

La succursale de la Société des alcools du Québec de Rouyn-Noranda

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Agents de sécurité

Le syndicat avait aussi demandé que des gardes de sécurité soient déployés dans les succursales pour soutenir les employés.

L'employeur a décidé de placer un agent de sécurité dans une succursale en Abitibi-Témiscamingue, mais le syndicat aurait souhaité qu'il y en ait davantage.

De ce que j’ai compris avec le délégué [régional], il en avait ciblé peut-être un petit peu plus que ça. Ce sont les ressources aussi à certains endroits qui sont plus difficiles ou qui ne sont pas investies dans certaines succursales. Il y a des employés qui ont été tout seuls, affirme Lisa Courtemanche.

La présidente du SEMB SAQ explique que la présence d’un garde de sécurité permet de soutenir les employés de la SAQ et de faciliter leur travail.

L’agent de sécurité, pour nous, d’expérience, c’est que ça dissuade des gens qui peuvent peut-être vouloir partir dans une escalade déplaisante. Et quand il arrive un événement fâcheux ou bizarre, ça dure moins longtemps quand il y a un agent de sécurité, indique-t-elle.

La porte principale de la Société québécoise du cannabis à Rouyn-Noranda.

Les clients de la Société québécoise du cannabis doivent eux aussi présenter leur passeport vaccinal depuis quelques jours.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Les représentants de la SQDC n’accorderont pas d’entrevue à ce sujet, car ils affirment qu’il est encore trop tôt pour évaluer les effets de l’obligation de présenter son passeport vaccinal pour entrer dans les succursales.

Toutes les succursales de la SQDC comptent déjà un agent de sécurité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !