•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau programme de formation agricole gratuit pour les Autochtones

Équipement agricole.

Le programme de formation d’opérateur d’équipement agricole permettra d'aider à remédier au manque de main-d’œuvre dans le milieu.

Photo : Radio-Canada / Gilbert Bégin

Le Congrès des peuples autochtones finance un programme de formation d’opérateur d’équipement agricole offert gratuitement sur le campus North Hill du Collège communautaire Assiniboine, à Brandon.

On est vraiment heureux de pouvoir faire ça, on doit vraiment aider les gens de nos communautés, et c’est notre travail de le faire, explique Elmer St. Pierre, chef national du Congrès des peuples autochtones.

Quinze jeunes Autochtones vivant hors communauté pourront accéder gratuitement à cette formation de 14 semaines, à compter du 20 février.

Je crois que toutes les places sont déjà prises, se réjouit Elmer St. Pierre.

Le but de ce programme est d’aider à combler le manque de main-d'œuvre agricole.

Le coût de la formation est un obstacle important à l'emploi. Éliminer cet obstacle permet aux étudiants d'acquérir les compétences et les connaissances nécessaires pour entrer sur le marché du travail, dit Kris Desjarlais, directeur de l'éducation autochtone au Collège communautaire Assiniboine.

Le programme est axé sur la pratique. Il débute par 12 semaines de cours, durant lesquelles les étudiants mettent la main à la pâte, sous l'œil attentif de certains gardiens du savoir et aînés autochtones.

Grâce à des partenariats avec des fermiers de la région, les étudiants passeront les deux tiers de ces heures de cours sur les équipements agricoles, explique Gerald Cathcart, stratège de développement communautaire du Collège.

Deux semaines de stage rémunéré compléteront la formation.

L'association des producteurs agricoles du Manitoba, Keystone Agricultural Producers (KAP) a contribué à l’élaboration du programme, dont l’idée est née il y a deux ans, selon Gerald Cathcart.

KAP est heureux de soutenir une industrie qui a besoin de travailleurs qualifiés, affirme Sarah Mitchell, coordonnatrice nationale de projet au Congrès des peuples autochtones.

On est là pour aider les gens de nos communautés à trouver du travail à travers l’éducation et différents programmes, ajoute le chef Elmer St. Pierre.

Un précédent succès

Une précédente formation financée par le Congrès s’est achevée avec succès en décembre 2019 à Ottawa et à Sudbury. Dans le cadre du projet Line Crew Ground Support, entre 10 et 15 Autochtones ont été formés au travail sur les lignes électriques.

Ils ont tous été engagés après le programme parce qu’il y a une forte demande de travailleurs de ligne dans cette région, raconte Elmer St. Pierre.

Si le programme agricole marche vraiment bien aussi, on espère le refaire. On n’a pas assez de personnes qui ont les compétences pour travailler dans les fermes, ajoute-t-il.

On a entendu très souvent qu’il y avait un grand besoin de main-d’œuvre dans cette industrie. Alors on voudrait renouveler ce programme l’an prochain, que ce soit grâce au financement du Congrès des peuples autochtones, à une autre organisation ou même seuls, en demandant des frais de scolarité, conclut pour sa part Gerald Cathcart.

Avec les informations d'Anne-Charlotte Carignan

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !