•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Toronto poursuit ses efforts pour cibler les groupes les moins vaccinés

Le maire John Tory en conférence de presse.

Le taux de vaccination continue d’augmenter dans la Ville Reine, mais plus lentement qu’en début de campagne, selon le maire John Tory.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

La Ville de Toronto poursuit sa campagne de vaccination contre la COVID-19 et cible certains groupes moins vaccinés.

Le maire John Tory a indiqué jeudi matin en conférence de presse que les efforts de la ville se concentrent notamment sur les 50 ans et plus et les habitants de quartiers qui n’ont pas encore été vaccinés.

Le maire reconnaît que le taux de vaccination continue d’augmenter, mais plus lentement qu’en début de campagne.

De forte disparités entre certains quartiers

John Tory a évoqué une grande disparité dans le taux de vaccination entre différents quartiers de la ville. Le plus gros de nos problèmes c’est cette différence entre des quartiers. Certains ont 85 % de résidents qui ont reçu leur troisième dose, ou 85 % des enfants sont vaccinés, et dans d’autres quartiers ces chiffres descendent à 25 %, a-t-il précisé.

Actuellement, plus de 22 000 rendez-vous sont disponibles dans les cliniques gérées par la ville, jusqu’au 19 février.

Ce dimanche 23 janvier, la municipalité organisera un événement de vaccination de masse au Centre Aviva de l'Université York, dans le nord-ouest de Toronto, pour les habitants des quartiers environnants qui connaissent des taux de vaccination moins élevés.

La Ville enverra également des textos pour encourager ces habitants à se faire vacciner. Plus de 8000 textos seront donc envoyés à des habitants de 50 ans et plus du nord-ouest de la ville pour les inviter à s’inscrire.

D'autre part, 15 bus seront affrétés pour transporter des habitants vers ce centre de vaccination temporaire.

La médecin hygiéniste en chef de Toronto, la Dre Eileen de Villa, a rappelé que les taux d’hospitalisation sont quatre fois plus élevés pour les personnes non vaccinées que pour celles qui ont reçu trois doses.

Les non-vaccinés ont également huit fois plus de chances d’être hospitalisés aux soins intensifs que les personnes qui ont reçu trois doses de vaccin, a-t-elle souligné.

La Dre Eileen de Villa est en conférence de presse.

La Dre Eileen de Villa, médecin hygiéniste de Toronto

Photo : CBC

Les services de santé ont administré une troisième dose de vaccin à plus de 1,2 million de Torontois et une première dose à près de 90 % des Torontois admissibles âgés de 12 ans et plus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !