•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l’aide psychologique offerte aux premiers répondants à l’Î.-P.-É.

Deux ambulanciers en combinaison de protection.

Le programme est spécialement conçu pour répondre aux besoins et à la réalité des travailleurs de la sécurité publique (archives).

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Radio-Canada

Les employés et bénévoles de la sécurité publique ont désormais droit à une aide psychologique qui répondra spécifiquement à leurs besoins. Offert principalement en ligne, le programme Public Safety Calls comprend des cours gratuits sur le bien-être et la gestion du trouble de stress post-traumatique pour les travailleurs de première ligne.

Il est conçu pour les employés du service correctionnel, les pompiers volontaires et salariés, les travailleurs paramédicaux, les bénévoles en recherche et sauvetage ainsi que les agents de communication de la sécurité publique.

Un homme devant un édifice à l'extérieur, en hiver.

Bloyce Thompson, ministre de la Justice et de la Sécurité publique de l’Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Il y a près de 1300 insulaires qui œuvrent dans le secteur de la sécurité publique à titre de bénévoles ou d’employés, a déclaré Bloyce Thompson, ministre de la Justice et de la Sécurité publique de l’Île-du-Prince-Édouard.

« L’impact négatif de leur occupation sur la santé mentale est bien documenté, et nous devons faire quelque chose pour leur venir en aide. »

— Une citation de  Bloyce Thompson, ministre de la Justice et de la Sécurité publique

Fruit d’un partenariat entre l’Université de Regina et l’Institut canadien de recherche et de traitement en sécurité publique, le programme d’aide psychologique prendra la forme d’un projet-pilote d’une durée de deux ans.

En plus des cours offerts, le programme permet aux personnes admissibles d’avoir jusqu’à 16 semaines de soutien psychologique avec un professionnel.

On ajoute par ailleurs que tous les services seront accessibles dans les deux langues officielles.

Les premiers répondants et autres professionnels de la sécurité publique peuvent s’inscrire sur le site de Public Safety Call (Nouvelle fenêtre) dès aujourd’hui. Une version en français du site web sera disponible prochainement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !