•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voie de contournement : Transports Canada consultera la population de Lac-Mégantic

Le chemin de fer de Lac-Mégantic

La consultation publique est prévue du 21 janvier au 4 février. (archives)

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Transports Canada lance une consultation publique pour entendre les citoyens au sujet du projet de construction d'une voie de contournement ferroviaire à Lac-Mégantic.

La consultation publique, prévue du 21 janvier au 4 février, permettra notamment de connaître les préoccupations des citoyens au sujet des structures initiales du projet, des activités de construction et de l'exploitation des installations. Ces derniers sont invités à soumettre par écrit leurs commentaires quant au projet.

Deux séances d'information virtuelles sont également prévues le 27 janvier pour répondre aux questions des citoyens.

La voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic est une priorité pour le gouvernement du Canada. Nous continuerons de mettre tout en œuvre pour mener à bien le projet, toujours en considérant les besoins des communautés de Lac-Mégantic, de Nantes et de Frontenac, affirme le ministre des Transports du Canada, Omar Alghabra, par voie de communiqué.

La députée de Compton-Stanstead et ministre de l'Agriculture, Marie-Claude Bibeau estime que cette consultation constitue la touche finale avant le lancement du chantier.

Les gens de la région de Lac-Mégantic peuvent avoir confiance que les travaux de la voie de contournement commenceront bientôt. Cette dernière étape de consultation avant le début du chantier permettra aux citoyens de s'exprimer et démontre que notre gouvernement reste à l'écoute dans toutes les étapes du projet, souligne Marie-Claude Bibeau.

Cette étape de consultation précède la demande d'autorisation qui sera soumise à l'Office des transports du Canada pour obtenir le feu vert au projet avant le début des travaux.

Un laps de temps « vraiment limité »

Le porte-parole de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire du Lac-Mégantic Robert Bellefleur juge que les deux semaines de consultation proposées par le gouvernement sont insuffisantes.

Ils doivent faire une consultation et nous donnent ensuite seulement deux semaines pour prendre connaissance de l’ensemble du dossier, déplore-t-il. Il aurait été préférable qu’on ait un processus beaucoup plus soutenu d'information depuis qu’on a commencé ce projet-là.

« C’est pratiquement une insulte, cette consultation-là, en dernier recours sur un laps de temps vraiment limité. »

— Une citation de  Robert Bellefleur, porte-parole de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire du Lac-Mégantic

Les propriétaires de 44 terrains doivent faire le sacrifice de laisser passer une autoroute ferroviaire sur leur terrain. Nous, c’est surtout à eux qu’on pense. Ils ont le droit d’avoir toute l’information, ajoute-t-il.

Il espère maintenant que la consultation va permettre au gouvernement de respecter la volonté des résidents. On va surveiller toute l’opération. On veut s’assurer que les gens reçoivent le maximum d’informations sur les impacts de la construction de la voie de contournement sur leur terrain [...] et qu’on tienne compte de leurs demandes particulières de modifications peut-être au plan. Ils ont leur mot à dire sur comment le train va circuler sur leur terrain. 

Une étape « très importante », selon la mairesse de Lac-Mégantic

La mairesse de Lac-Mégantic Julie Morin juge quant à elle que la consultation publique est très importante.

Ça oblige Transports Canada et ses partenaires à rendre publics là où ils en sont rendus dans le projet et l’ensemble des informations relativement au tracé, au terrain. Cette mise à jour là n’a pas été faite depuis un bon moment avec la population, ce qu’on demande comme élus depuis plusieurs mois, souligne-t-elle.

« Pour moi, ce qui est le plus important dans cette consultation, c’est qu’il y ait un grand nombre de citoyens qui participent aux séances d’information [du 27 janvier], car ça fait longtemps que la population n’a pas été mise à jour sur le projet.  »

— Une citation de  Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic

La nouvelle voie ferrée qui passera dans les municipalités de Lac-Mégantic, Nantes et Frontenac avait déjà fait l'objet de consultations publiques du Bureau d'audience publique sur l'environnement (BAP) et de la Commission de protection du territoire agricole du Québec, rappelle la mairesse.

Le BAP a été très long, très rigoureux, et beaucoup beaucoup de citoyens se sont exprimés. On ne reviendra pas sur le tracé ni sur la pertinence du projet, mais on se penchera sur les éléments reliés à la construction de la voie ferrée et à l’opération de la voie ferrée une fois qu’elle sera en opération, précise-t-elle.

Le contact entre Transports Canada et les communautés, au niveau des élus, a été rétabli dans les dernières semaines. On est satisfaits de ça, mais on espère que les prochaines semaines vont nous donner raison d’avoir confiance, [....] et que Transports Canada soit beaucoup plus transparent qu’il l’a été dans les dernières années, ajoute-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !