•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ontario Power Generation examinera de nouvelles possibilités hydroélectriques dans le Nord

Un barrage hydroélectrique d'Ontario Power Generation.

Le barrage hydroélectrique Little Long d'Ontario Power Generation, au nord de Kapuskasing.

Photo : Ontario Power Generation

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien demande à Ontario Power Generation (OPG) d’examiner les possibilités de nouveaux projets hydroélectriques dans le Nord de l’Ontario.

Dans un communiqué, le ministère de l’Énergie de l'Ontario indique que la demande s’inscrit dans le plan provincial visant à mettre en place un réseau électrique propre, abordable et fiable.

La province ajoute que la nouvelle production d’hydroélectricité pourrait répondre aux besoins en électricité croissants à long terme prévus pour la province, avec le potentiel d’avantages économiques pour les communautés locales et autochtones du Nord.

Dans le cadre de l’examen, OPG, en collaboration avec l’Ontario Waterpower Association, mettra à jour les évaluations antérieures du potentiel hydroélectrique dans le Nord de l’Ontario.

La poursuite du développement hydroélectrique pourrait stimuler la création d’emplois dans les communautés autochtones et éloignées, les industries de l’énergie et les communautés, et assurer un avenir plus propre à notre province, affirme le ministre du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts, Greg Rickford dans un communiqué.

Selon le communiqué, le ministre de l’Énergie, Todd Smith, a demandé à OPG de s’engager auprès des communautés et des organisations autochtones afin de comprendre comment elles pourraient participer aux projets d’avenir.

La centrale hydroélectrique Peter-Sutherland Senior dans le Nord de l'Ontario

La centrale hydroélectrique Peter-Sutherland Senior dans le Nord de l'Ontario

Photo : Ontario Power Generation

La province dit s’engager à consulter les communautés autochtones et à respecter les accords existants en matière de développement hydroélectrique.

La Société indépendante d’exploitation du réseau d’électricité (SIERE) a prévu une augmentation de la demande de capacité électrique en raison de l’électrification accrue, de la fermeture de la centrale nucléaire de Pickering et de la remise à neuf des autres installations nucléaires de l’Ontario.

Selon la province, les centrales hydroélectriques ont fourni environ 24 % de la production d’électricité de l’Ontario en 2020.

Plus d’une douzaine de centrales hydroélectriques sont détenues par des Autochtones.

OPG a établi des partenariats avec trois Premières Nations pour six centrales, notamment la centrale du Lac Seul, le projet de réaménagement de Lower Mattagami et la centrale Peter Sutherland Sr.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !