•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une vague de froid polaire s’installe des Prairies jusqu’au Québec

Un homme marche dans la rue par grand froid.

Le mercure plongera près des -30 °C au cours des prochaines nuits.

Photo : The Associated Press / David Goldman

Radio-Canada

Une vague de froid intense s’abat sur le Canada de la Saskatchewan jusqu’au Québec, où le mercure avoisinera les -30 degrés Celsius à compter de la nuit prochaine.

De nombreux avertissements de froid intense ont été émis par Environnement Canada en Saskatchewan et au Manitoba, où le mercure oscillait ce matin autour de -29 °C. Des alertes de froid intense sont aussi en vigueur dans le sud et l’est de l’Ontario et pour l’ensemble du Québec de l'Abitibi jusqu’à la frontière américaine.

Dans les Prairies, les habitants de la Saskatchewan et du sud du Manitoba doivent déjà composer avec des températures sous la barre des -30 °C et un refroidissement éolien de près de -40.

C’est ce système en provenance du nord qui s’installe et qui arrivera dans l’est du pays au cours des prochaines heures.

Au Québec et dans l’Est ontarien, le mercure doit plonger sous les -25 °C au cours de la nuit prochaine, mais demeurera près de -20 degrés pendant la journée de vendredi. Ce qui sera très froid malgré le soleil.

Les températures replongeront de plus belle dans la nuit de vendredi à samedi, où des minimums atteignant -28 °C à -29 °C sont attendus, portant l’indice de température ressentie à -33.

Dans les régions plus au nord, comme à Chibougamau notamment, l’indice de refroidissement éolien pourrait atteindre les -40 au cours de la nuit de jeudi à vendredi, prévient Environnement Canada, qui rappelle que des avertissements de froid extrême sont émis lorsque le refroidissement éolien ou les températures très froides présentent un danger élevé pour la santé (engelure, hypothermie, etc.).

Cette vague de froid intense en provenance de l’Arctique s’installera dans l’est du Canada pour au moins 48 heures à compter de la nuit prochaine, selon les prévisions des météorologues. Le mercure devrait remonter plus près des valeurs saisonnières dimanche.

Le pont surplombe la rivière Saguenay.

Le pont Sainte-Anne de Chicoutimi par grand froid.

Photo : Radio-Canada / Sarah Pedneault

Gare aux engelures!

En cas de froid intense, les autorités de la santé recommandent de bien couvrir toutes les parties du corps, notamment la tête, les oreilles, le visage, les mains et les pieds afin de préserver un maximum de chaleur et éviter les engelures qui surviennent parfois après tout juste quelques minutes d’exposition au grand froid. Lorsque le facteur éolien passe sous la barre des -28, la peau gèle en 10 minutes, et en moins de 5 minutes lorsque l’indice atteint -40.

On recommande par conséquent d’éviter les périodes prolongées à l’extérieur et de prévoir des pauses régulières pour se mettre à l’abri et se réchauffer. Il est également important de demeurer actif et de bouger en continu lorsqu’on se trouve à l’extérieur par de tels froids.

Comme c’est souvent le cas, cette vague de froid sera accompagnée d’un ciel totalement dégagé et ensoleillé jusqu’à dimanche en Ontario et au Québec.

Consommation record d'électricité

S’ils mettent à rude épreuve l’endurance des gens lorsqu’ils sont à l’extérieur, ces grands froids mettent aussi à l’épreuve les réseaux de distribution électriques qui doivent composer avec une demande très élevée lors de ces pics de froid intense.

Au Québec, le record de consommation d’électricité de janvier 2014 a été pulvérisé le 11 janvier dernier lorsque la consommation des Québécois a dépassé la barre des 39 000 mégawatts alors que le mercure oscillait autour de -30 °C à Québec et -25 °C à Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !