•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Imperial Metals reçoit 24 M$ pour renoncer à ses droits miniers dans une zone sensible

Une vallée avec des secteurs coupés à blanc est entourée de montagnes boisées.

La vallée Smitheram est l'une des trois vallées du territoire de 5800 hectares situé entre Hope et Princeton où Imperial Metals avait des droits miniers.

Photo : Photo: Wilderness Committee

Radio-Canada

Un bassin hydrographique sensible sur le plan écologique en Colombie-Britannique, près de la frontière américaine, obtient finalement une protection grâce à une entente conclue entre la province et Imperial Metals, qui renonce à ses droits miniers dans ce secteur.

Après des années de négociations, l'entreprise minière Imperial Metals renonce à ses droits miniers sur le bassin versant de Silverdaisy, un territoire de 5800 hectares situé entre Hope et Princeton.

L'entreprise y avait des droits miniers depuis 1988.

L’organisme Wilderness Committee milite depuis des années pour la protection de la zone parce qu'elle est un corridor important pour le saumon, la truite arc-en-ciel et l'omble à tête plate, ainsi qu'un habitat pour les grizzlis et les chouettes tachetées du Nord.

Nous avons une des plus grandes zones protégées [...] mais au beau milieu de celle-ci il y a un ''trou de beigne'' [zone non protégée], alors nous sommes très heureux d’être plus près de rectifier la situation, affirme Joe Foy, un militant du Wilderness Committee.

Imperial Metals recevra une compensation de 24 millions de dollars.

La province affirme qu'elle travaillera avec les Premières Nations de la région pour assurer une meilleure protection de la zone.

D’après les informations de Michelle Ghoussoub

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !