•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conteur septilien Simon Gauthier s’est éteint

Le conteur Simon Gauthier.

Le conteur Simon Gauthier n'est plus.

Photo : Gaëlle Vuillaume

Le conteur septilien Simon Gauthier s'est éteint mercredi matin des suites d'une longue maladie. Il était entouré de ses proches à sa résidence de Saint-Élie-de-Caxton, où il vivait depuis plusieurs années.

L'homme de 48 ans, également joueur de scie musicale, a connu une carrière artistique qui l'a mené à exercer son art dans plusieurs pays de la francophonie.

Une personne devant un groupe d'enfants.

Le conteur Simon Gauthier devant un groupe scolaire en 2016.

Photo : Michel Dompierre

Il avait présenté son spectacle intitulé Le vagabond céleste sur la Côte-Nord à l'été 2019. Simon Gauthier a également inventé un instrument : le balein-O-phone.

Diplômé de l’UQAM en animation et recherche culturelle, l'artiste avait entamé sa carrière de conteur en 1998. Il s'est rapidement imposé dans ce domaine en se produisant partout au Québec, au Canada, en Afrique du Nord et en Europe.

Simon Gauthier avait été nommé ambassadeur de la Côte-Nord aux Grands Prix du tourisme québécois en 2001. Il a aussi été nommé auteur nord-côtier de l’année au Salon du livre de la Côte-Nord 2002.

Des hommages

Depuis l'annonce de son décès, les hommages fusent de partout. Ses pairs, ses collègues, ses collaborateurs autant que les membres de sa famille et ses amis soulignent son départ et sa vie.

Jointes par téléphone, ses soeurs Anne-Marie et Marie-Claude ont tenu à remercier les gens pour les nombreux hommages rendus à leur frère depuis mercredi.

« ll est parti serein et heureux. »

— Une citation de  Anne-Marie Gauthier, soeur de Simon

Une cérémonie en son honneur aura lieu à Sept-Îles. La famille n'a pas encore déterminé à quel moment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !