•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La contribution fascinante de Claude Roussel au patrimoine religieux d’Edmundston

Jeune Claude Roussel et une oeuvre illustrant Jésus Christ.

Les stations du chemin de croix de l'église sont composées non pas de peintures, mais de sculptures en bois créées par l'artiste Claude Roussel.

Photo : Gracieuseté Roland Picard

Radio-Canada

L’artiste en art visuel Claude Roussel reconnu comme un pionnier de la sculpture contemporaine en Acadie reçoit une reconnaissance dans sa ville natale d’Edmundston, 70 ans après avoir créé de nombreuses sculptures en bois pour l’église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.

Cette église a été inaugurée en 1953. C'est une construction moderne avec un vaste espace central ouvert.

Intérieur de l'église.

De nombreuses sculptures de l'artiste Claude Roussel ont été commandée lors de l'inauguration de l'église Notre-Dame-des-sept-douleurs.

Photo : Radio-Canada

Le curé-fondateur, l’abbé Numa Pichette en 1952 à un jeune paroissien et étudiant à l’école des beaux-arts de Montréal de créer des sculptures pour la nouvelle église.

« Il avait décidé qu’il ne voulait pas avoir de statues de plâtre. Il voulait avoir des sculptures. Puis il avait déjà spotté un jeune de la région du nom de Claude Roussel. »

— Une citation de  Gertrude Michaud, co-présidente du Conseil paroissial des affaires économiques
Jeune Claude Roussel prend des notes à côté de la sculpture.

Claude Roussel a créé une sculpture de Jésus qui est suspendue dans la voûte de l'église.

Photo : Gracieuseté Roland Picard

Claude Roussel a choisi le bois pour créer des sculptures pour chacune des stations du chemin de croix ainsi qu'un immense crucifix qui a été suspendu dans la voûte de l'église.

L’artiste a aussi personnifié Sainte-Anne avec l’enfant Marie et Saint-Joseph avec l’Enfant Jésus.

Du jubé, la statue du Sacré-Cœur jette un regard sur les fidèles.

L’église héberge aussi une fresque de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, qui est une oeuvre collaborative entre Claude Roussel et Claude Picard, un autre artiste de la région.

Image religieuse.

Une fresque représentant Notre-Dame-des-Sept-Douleurs a été peinte par Claude Roussel avec l'aide de l'artiste Claude Picard.

Photo : Radio-Canada

Claude Roussel a fait le design, l’image de la vierge. On voit que c’est vraiment son style, souligne Gertrude Michaud, co-présidente du Conseil paroissial des affaires économiques.

En tout, il aura fallu quatre ans à l'artiste pour compléter ces oeuvres.

Un hommage mérité

Après presque 70 ans, le comité paroissial à estimé que le temps était venu de lui rendre hommage.

Pour Gilles Cormier, l’autre co-président du Conseil paroissial des affaires économiques, il était temps. 

On a entendu certains paroissiens à un moment donné, qu’ils étaient un peu déçus [que Claude Roussel n’ait] jamais eu de reconnaissance de sa propre paroisse, raconte M. Cormier.

Gilles Cormier remet une plaque à Claude Roussel.

Gilles Cormier s'est rendu au domicile de Claude Roussel, maintenant âgé de 91 ans, pour lui remettre une plaque commémorative pour sa contribution au patrimoine religieux d'Edmundston.

Photo : Gracieuseté : Suzanne Roussel

En décembre dernier, Gilles Cormier s’est rendu au domicile de l’artiste à Cap-Pelé pour lui présenter une plaque commémorative.

La plaque est maintenant installée en permanence à l’entrée de l’église.

C’est important que ça soit ici, parce que toutes ces œuvres sont toutes rassemblées ici. Lui ça lui fait chaud au coeur, puis nous aussi, pense Gilles Cormier.

Gertrude Michaud de son côté souligne le côté intemporel et contemporain de l’oeuvre de Claude Roussel.

Gertrude Michaud.

Gertrude Michaud pense que l'oeuvre de Claude Roussel est unique et importante en Acadie.

Photo : Radio-Canada

C’est un style qui va pour tout le temps. Qui va rester puis qui va toujours être moderne, dit-elle.

L’artiste âgé de 91 ans a reçu de nombreuses reconnaissances au fil des ans, dont l’Ordre du Canada. Sculpteur contemporain, il a contribué à la création d’une galerie d’art à l’Université de Moncton et a participé à plus de 200 expositions.

Un projet qui lui fait encore chaud au coeur

En entrevue au Téléjournal Acadie, le sculpteur s'est dit touché de l'hommage qui lui a été rendu.

Claude Roussel par vidéoconférence.

Claude Roussel a continué à créer des oeuvres tout au long de la pandémie, chez lui à Cap-Pelé.

Photo : Radio-Canada

Je suis très touché de voir qu'on réalise que c'est quelque chose de spécial, dit-il.

Il estime qu'au moment de la création de ces oeuvres, l'art contemporain était moins reconnu que maintenant.

« C'est une question de fierté pour moi d'avoir travaillé à essayer d'avoir quelque chose de contemporain, d'exclusif, qui était aussi acceptable pour le goût des personnes. Mais c'était carrément nouveau et à ce moment-là, il y avait moins d'enthousiasme qu'il y en a aujourd'hui. »

— Une citation de  Claude Roussel, sculpteur

Claude Roussel, qui continue de créer des oeuvres, se dit toujours émerveillé par son envie de créativité, même à 91 ans. Presque 92!, dit-il en riant.

D'après un reportage de Bernard Lebel et avec des informations du Téléjournal Acadie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !