•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une boulangerie pour concilier passion et famille

Un homme souriant, tient dans ses mains une miche de pain.

Le reportage de Marie-Ève Trudel

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

Aux prises avec la pandémie et des horaires atypiques, un père de trois jeunes enfants a décidé de démarrer son entreprise pour concilier son travail et sa vie familiale.

Aux prises avec le même casse-tête que la majorité des parents dans cette pandémie, le boulanger Sébastien Gauthier a simplement conclu que, pour lui, la façon la plus simple de le résoudre serait d’ouvrir sa propre boulangerie et d’en faire son projet de famille.

Il a loué le local où se trouvait jusqu'en novembre 2020 la Cordonnerie Normand Blais de Shawinigan-Sud, dont Marc Blackburn était le propriétaire jusqu'à son décès subi en janvier 2020. L'un de ses fils, Alexandre Blackburn, témoigne qu'il fréquentera certainement le nouveau commerce, une façon d'honorer la mémoire de son père qui croyait fortement au bien-fondé de l'achat local. Sébastien Gauthier a ainsi converti les lieux vacants en boulangerie. Il a aménagé une salle de jeux au sous-sol, pour ses enfants de 3, 5 et 6 ans.

Le grille-pain du coin a rapidement été adopté par les résidents avoisinants. Dès l’ouverture, une quinzaine de personnes attendaient en file devant son commerce. Sébastien Gauthier avoue avoir été le premier surpris. Il a dû doubler sa production du mercredi au samedi pour répondre à la demande : Dans ma tête, c’était comme en juin que j'allais produire autant que ça

Adapter ses façons de faire

Son métier n'est pas de tout repos, avec des heures de travail atypiques, mais c'est le style de vie idéal pour concilier travail et famille selon lui. D'autant plus qu'il a affiné ses techniques, grâce à des équipements spécialisés.

Au lieu de rentrer à minuit, je peux arriver à 3 ou 4 h. C’est moins pire, parce que j’ai du pain en longue fermentation. Quand j’arrive à 4 h, je peux tout de suite cuire du pain. Sinon, je ne serais pas capable d’avoir du pain à 8 h le matin - Sébastien Gauthier

Si certains commerces ont été contraints ce mois-ci de fermer le dimanche, pour Sébastien Gauthier, la décision s'est prise naturellement. Le congé dominical comporte des avantages pour sa vie de famille et la pérennité de sa jeune entreprise.

Avec les informations de Marie-Ève Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !