•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cambrioleurs dérobent des cendres et une guitare à Saskatoon

Une femme joue de la guitare, assise sur un canapé.

Karen Malanowich à la guitare. Cet instrument qui appartenait à son père lui a été dérobé le 14 janvier.

Photo : Gracieuseté de / Karen Malanowich

Radio-Canada

En rentrant chez elle, vendredi dernier, Karen Malanowich a eu l’impression qu’un tsunami avait déferlé dans son appartement.

Tous les tiroirs de la cuisine avaient été ouverts, ses vêtements jetés sur le sol et le plancher de la cuisine était recouvert de fécule de maïs, selon la femme qui vit à Saskatoon.

Des individus s’étaient introduits dans son appartement par effraction.

Au milieu de ce chaos, Karen Malanowich s’est rendu compte que les voleurs n’avaient pas seulement vandalisé les lieux, mais qu'ils avaient également volé certaines de ses possessions les plus précieuses, comme les cendres de son défunt père, contenues dans un sac de soie, ainsi que sa vieille guitare.

C’est dur de ne pas devenir émotive, a-t-elle indiqué.

Ils ont dérobé ces choses qui sont très significatives pour moi, et qui ne le sont pas pour eux, ajoute-t-elle.

Les voleurs ont aussi mis la main sur des documents importants, comme un passeport.

Karen Malanowich ne dort plus chez elle désormais, craignant que les voleurs reviennent.

Plusieurs personnes se sont manifestées en ligne, lui envoyant des messages de solidarité et lui assurant qu’elles garderaient l’œil ouvert pour ces items volés.

Elle espère désormais que les voleurs lui rendront au moins des choses qui ne sont d'aucune valeur pour eux.

En attendant, elle trouve un certain réconfort en pensant que l’amour de son père supplante les biens matériels.

Avec les informations de Theresa Kliem

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !