•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De tout nouveaux chasse-neige pour trottoirs en panne lors de la tempête

Un homme traverse une intersection à Toronto.

Plus de 30 cm de neige se sont abattus sur Toronto, lundi.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui/CBC

Radio-Canada

La Ville de Toronto a dépensé 5,3 millions de dollars pour des chasse-neige pour trottoirs l'été dernier, mais plus d'une douzaine d'entre eux étaient hors service lors de la tempête de neige qui a frappé Toronto lundi.

Barbara Gray, directrice de la division des services de transport de Toronto, a déclaré que la Ville disposera éventuellement d'environ 50 chasse-neige pour trottoirs pour desservir le centre-ville. Au moment de la tempête, 34 de ces véhicules étaient disponibles, a indiqué Mme Gray, et la neige profonde leur a posé problème.

Des sous-traitants sont chargés de déneiger le reste de la ville.

CBC News a envoyé des questions précises sur ces problèmes à la Ville mardi matin, mais n'a reçu de réponse que mercredi, par courriel. De plus, le personnel de la Ville n'a confirmé aucun détail. Cependant, tous les chasse-neige de trottoirs sont maintenant en état de marche, peut-on y lire.

La Ville n'avait pas mentionné le problème du déneigement des trottoirs dans ses précédentes mises à jour publiques.

Le conseiller Paul Ainslie a posé une question sur les trottoirs enneigés lors de la réunion du comité budgétaire de mercredi et a reçu la confirmation qu'il y avait eu des problèmes.

Nous avons eu quelques problèmes mécaniques, a confirmé Mme Gray.

David Jollimore, de la Ville, a offert un peu plus de clarté en disant qu'il y avait un problème spécifique de capteur qui a été résolu avec le fournisseur.

Pour les conditions normales des hivers canadiens, ces chasse-neige font un excellent travail, a affirmé Mme Gray.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !