•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alma, Saguenay et Saint-Félicien sur la liste des villes candidates de QScale

Deux vastes bâtiments au premier plan. En arrière-plan se trouvent de nombreuses serres.

Plan architectural du campus de QScale de Lévis, près de Québec.

Photo : Gracieuseté/QScale

Radio-Canada

L'entreprise québécoise QScale analyse la possibilité d'installer un centre de traitement de données informatiques de plus d'un milliard de dollars au Québec. Saguenay, Saint-Félicien et Alma font partie des villes en lice pour ce projet.

Comme l'explique le vice-président stratégique chez QScale, Vincent Thibault, l'entreprise construit les infrastructures qu'elle loue ensuite aux gestionnaires des méga ordinateurs utilisés pour traiter les données.

Il ajoute que la chaleur émise par ces complexes est vendue à des entreprises voisines comme des serres.

C’est le facteur Hydro-Québec qui va venir déterminer quel est le meilleur endroit pour nous pour s’installer et une fois qu’on va avoir les endroits optimaux d’un point de vue Hydro-Québec, bien on va réfléchir, maintenant quel est l’endroit optimal pour la récupération d’énergie et quels sont les projets de récupération d’énergie qu’on peut faire à ces endroits-là pour être le plus écologique possible, a-t-il mentionné en entrevue.

Vincent Thibault poursuit en disant que QScale a déjà entamé la construction d'un complexe à Lévis et projette la construction d'un autre à Saint-Bruno-de-Montarville.

L'entreprise s'est également montrée intéressée récemment à installer son centre de traitement de données informatiques à Baie-Comeau ou encore à Thurso, en Outaouais.

Nous estimons que la quantité sera un multiple de ce qui est prévu pour Lévis. À Lévis, nous prévoyons des installations de 142 MW. La quantité d’énergie des prochains sites dépendra surtout de la capacité disponible du réseau électrique aux endroits choisis, a aussi précisé l’entreprise par courriel.

Du côté d'Hydro-Québec, aucun commentaire ne peut être émis lorsque des discussions ont cours avec d'éventuels clients des réseaux de distribution.

La directrice de Promotion Saguenay, Priscilla Nemey, croit que Saguenay est en bonne position pour accueillir le vaste centre de traitement des données informatiques. Le projet pourrait créer jusqu'à 400 emplois à pleine maturité.

On a des terrains qu’on a ciblés qui seraient avantageusement stratégiques pour l’entreprise. La région est bien desservie au niveau de la disponibilité hydroélectrique, donc on pense que Saguenay a des nets avantages. Maintenant, ce sera toujours au promoteur de décider en fonction de tous les éléments, a-t-elle avancé.

Par ailleurs, l'entreprise a embauché un lobbyiste pour tenter de faire amender la Loi sur la fiscalité municipale. Elle souhaite que certains équipements, notamment des unités de réfrigération et des installations électriques ne soient pas soumis au régime de taxation foncière des municipalités.

Selon les informations de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !