•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Québécois Jean-Paul Eid primé pour sa BD sur le handicap Le petit astronaute

Un bébé astronaute flotte dans un vaisseau spatial dans la bande dessinée Le petit astronaute, de Jean-Paul Eid.

Une image de la bande dessinée Le petit astronaute, de Jean-Paul Eid

Photo : La Pastèque

Radio-Canada

Le bédéiste Jean-Paul Eid a remporté le Prix de la critique de l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD) de la BD québécoise pour son œuvre Le petit astronaute. L’artiste originaire du Liban avait remporté la même distinction en 2016 pour La femme aux cartes postales, imaginée avec Claude Paiement.

BD roman publié aux Éditions de la Pastèque l’an dernier, Le petit astronaute raconte l’histoire de Tom, un jeune garçon vivant avec une lourde paralysie cérébrale, l’empêchant de marcher et de parler. Le récit est narré par sa sœur aînée, Juliette.

Jean-Paul Eid est lui-même le père d’un fils handicapé, qui est aujourd’hui adulte.

Le petit astronaute est une véritable ode à la différence, a déclaré le jury de l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD) dans un communiqué.

L’œuvre reste toujours touchante, jamais larmoyante, et démontre de belle façon la grande maîtrise du médium de son auteur, a-t-il ajouté.

Fondée à Paris en 1984, l’ACBD a instauré en 2015 une compétition annuelle réservée aux bandes dessinées québécoises.

Trois autres BD conçues et publiées au Québec étaient en lice cette année : Khîem : terres maternelles, de Yasmine et Djibril Phan Morissette; Temps libres, de Mélanie Leclerc; et Vous avez détruit la beauté du monde, de Christian Quesnel, Isabelle Perreault, André Cellard et Patrice Corriveau.

En entrevue à Plus on est de fous, plus on lit! en avril dernier, Jean-Paul Eid avait déclaré n’avoir jamais trouvé d'images positives qui parlaient de handicap.

On nous en parle comme d'un problème, comme de quelque chose dont on doit guérir. Le livre que j'aurais aimé lire ressemble probablement à celui [que j'ai réalisé], avait-il poursuivi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !