•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’accessibilité au coeur de la programmation du Mois Multi 2022

Un chef d'orchestre est une chorale d'écrans.

Sming, est une installation créée par Superbe, un studio belge.

Photo : Mois Multi / Superbe

L’événement d’art multidisciplinaire a choisi d'axer sa programmation sur des installations qui feront vivre des expériences aux visiteurs. Accessibilité, interactivité et gratuités seront aux rendez-vous en février.

L’équipe du Mois Multi tenait cette année à offrir une programmation pour toute la famille. On n’avait pas envie de créer des contextes de rencontres virtuelles, explique Émile Beauchemin, commissaire du Mois Multi.

Des installations, en présentielles, seront aménagées pour une première fois à L’Espace 400e, mais aussi à la Coopérative Méduse que connaissent bien les habitués d’art multidisciplinaires.

Une machine avec dispositif lumineux.

Une oeuvre de l'exposition « Débris cosmiques : un récit sur l’univers » de Dany Massicotte.

Photo : Dany Massicotte

Les spectateurs peuvent s’attendre à ne pas seulement être observateurs. Il y a plusieurs installations qui offrent la possibilité de participer donc on embarque dans le jeu que l’artiste nous propose, souligne le commissaire.

Au gré des éléments

La météo est un moteur créatif pour deux installations du Mois Multi. Tele-present wind de l’artiste américain David Bowen est une œuvre contemplative, alimentée par les vents du Minnesota, captés en direct. Une toute petite forêt de plantes séchées se balance au souffle des courants d’air.

Une grande structure en métal, construite de cubes et de deux grands triangles, trône au milieu d'une grande pièce.

SUNBURST, d'Amélie Laurence Fortin

Photo : Amélie Laurence Fortin

L’artiste Amélie Laurence Fortin anime une sculpture cinétique à l’aide de l’activité solaire avec SUNBURST.

Le parcours visuel et sonore Solarium - L’eau du bain transporte les visiteurs dans une jungle enchantée.

Dany Massicotte, artiste de Québec, propose une représentation de la création de l’univers avec des sculptures cinétique et robotisées.

Un parcours extérieur de réalité augmentée est aussi offert. Sur le trajet qui relie l’Espace 400e et Méduse, Faune est un projet français à suivre sur 10 affiches surdimensionnées.

Un homme tient son téléphone devant une affiche.

La réalité augmentée est utilisée dans le parcours « Faune ».

Photo : Mois Multi / Adrien M & Claire B

Les arts numériques ont aussi une place importante dans la programmation du Mois Multi. Une section de jeux vidéo d’art et de réalité augmentée se retrouvera à l’Espace 400e. Une trousse virtuelle sera aussi disponible.

Le Mois Multi pour emporter regroupera les meilleurs sites web d’art interactifs. Cette année, le Mois Multi reprend possession du mois de février, se déroulant du 3 au 27. Depuis 2020, l’événement se tenait sur quelques jours seulement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !