•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tablier du pont Pierre-Laporte remplacé après l’ouverture du 3e lien

Le pont Pierre-Laporte en hiver.

Le pont Pierre-Laporte coûte de plus en plus cher à réparer et entretenir.

Photo : Radio-Canada

Le gouvernement Legault mise sur l’entrée en service du tunnel entre Québec et Lévis pour atténuer les entraves à la circulation qui surviendront lors du remplacement du tablier du pont Pierre-Laporte… en 2037.

Invité à commenter l’augmentation constante des coûts des réparations effectuées sur l’infrastructure, le cabinet du ministre des Transports, François Bonnardel, a reconnu mercredi que le remplacement du tablier faisait partie des travaux majeurs prévus sur l’infrastructure vieillissante au cours des années à venir.

Le pont Pierre-Laporte est bloqué, une seule voie ouverte et une longue rangée de voiture sur celle-ci.

Deux des trois voies sont fermées à la circulation en direction nord.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Turgeon

Ce faisant, il a pour la première fois évoqué l’année 2037 pour le début des travaux. Le tablier ne sera pas nécessairement rénové d'un seul coup. Des composantes importantes, telles que des systèmes de drainage, devront d’abord être remplacées suivies, potentiellement, de sections entières du tablier.

Inauguré en 1970, le pont Pierre-Laporte aura 67 ans lorsque les travaux commenceront.

Entraves à prévoir

Le cabinet du ministre a également convenu que le remplacement du tablier allait générer d'importantes entraves à la circulation.

La gestion de ces entraves risque de se transformer en véritable casse-tête étant donné que le pont de Québec, seule autre infrastructure vers laquelle la circulation du pont Pierre-Laporte pourra être déviée, présente des signes de vieillissement encore plus importants.

Les ponts de Québec et Pierre-Laporte en hiver.

Des travaux majeurs devront être réalisés au cours des prochaines années sur le pont de Québec et le pont Pierre-Laporte, y compris le remplacement de leur tablier respectif. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Dans l’éventualité où le remplacement du tablier nécessiterait la fermeture complète du pont Pierre-Laporte, le président de l’Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec, Marc-André Martin, se demande ce qu’il adviendrait du transport lourd. Il rappelle que les camions ne peuvent plus circuler sur l'infrastructure.

C'est quoi le plan B? Est-ce que c'est de transférer tout le trafic sur le pont de Québec? Le pont de Québec, dont le tablier est fini, carrément, on va utiliser les vrais mots là [...] On ne peut même pas faire circuler les camions, note M. Martin.

Le tunnel comme plan B

Si l’on en croit le cabinet du ministre Bonnardel, le plan B du gouvernement repose sur la construction d’un troisième lien entre Québec et Lévis.

Ce remplacement [du tablier] entraînera effectivement des entraves et des coûts majeurs, comme partout où des ponts suspendus ont fait l’objet de tels travaux. Toutefois, il est prévu en 2037, donc après l’ouverture du tunnel Québec-Lévis, peut-on lire dans une déclaration écrite envoyée à Radio-Canada.

Esquisse du projet de tunnel entre Québec et Lévis.

Des doutes subsistent quant à la faisabilité technique du projet de tunnel entre Québec et Lévis du gouvernement Legault. (Archives)

Photo : Gouvernement du Québec

On comprend qu’en cas de fermeture partielle ou complète du pont Pierre-Laporte lors du remplacement du tablier, les automobilistes qui l’empruntent quotidiennement n’auront qu’à faire quelques kilomètres de plus pour aller rejoindre le futur tunnel sous-fluvial.

Selon le bureau de François Bonnardel, les travaux à venir sur le pont sont un argument supplémentaire en faveur du troisième lien.

Ces informations confirment l’importance du projet de tunnel Québec-Lévis pour assurer la fluidité de la circulation et la vitalité économique de la grande région de la Capitale-Nationale, fait-il valoir.

Avec des informations de Pascal Poinlane

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !